Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 45/2013 - LA ST MARTIN doit disparaître?


Martinszug_in_H__nxe.jpg Défilé de la Saint Martin en Allemagne

LA ST MARTIN DOIT DISPARAITRE ? (ru, 11 novembre 2013). En France il ne reste des grandes traditions de la fête St Martin que… le marché St Martin de Pontoise, avec ses délicieux harengs braisés qu’on mange debout, en se servant uniquement des doigts, autour du 11 novembre, fête de Saint Martin. Tout le reste a disparu, la Révolution Française y est passée. Les révolutionnaires, pour extirper le culte à ce saint légionnaire romain, et plus tard moine et évêque, n’ont pas trouvé mieux que de faire passer deux routes à travers l’immense bâtisse romane St Martin à Tours, centre de pèlerinage de toute l’Europe, afin qu’elle ne soit jamais reconstruite. C’est en fait à Tours que Saint Martin (+400), évêque de la ville, a été enseveli et d’où son culte s’est répandu à travers l’univers catholique. En Allemagne où la Révolution Française a moins sévi, son culte est encore très vivant. Chaque 11 novembre les rues s’illuminent le soir des lampions faits mains portés par les enfants. Les chants à St Martin résonnent des jeunes gorges, et Saint Martin en personne parade à cheval devant la foule, partageant d’un geste généreux son grand manteau rouge de légionnaire romain avec un mendiant accroupi par terre et gelant de froid. Les chants de St Martin, souvent en patois régional, datent de fort longtemps, même de l’aire païenne, et sont souvent même pas écrits, ils se transmettent oralement de génération en génération. Les enfants les font entendre de toute leur force. Rentrés à la maison, des délicieuses viennoiseries « Hezemänner » attendent les enfants, pendant que les adultes se partagent un grand canard préparé pour la fête. La nuit venue les « feux de St Martin », des immenses bûchers montés par les jeunes gens, embrasent les hauts des collines, notamment le long du Rhin. Beaucoup de traditions germaniques survivent dans ces rites que l’Eglise a su baptiser et sublimer vers la Vérité du Christ. Vive la fête Saint Martin !

Mais voilà, des voix se lèvent aujourd’hui pour arrêter cette fête en Allemagne aussi. Un député de la gauche (« Die Linke ») de Westphalie, Rüdiger Sagel, a même exigé que la fête St Martin soit transformée en « fête soleil-lune-étoiles », soit-dit pour ne pas heurter les non-catholiques et notamment les Musulmans. Mais la mairesse de Düsseldorf, Marie-Agnès Strack-Zimmermann, a répondu que, lors de la fête St Martin, on rappelle utilement dans les écoles les bienfaits de St Martin et l’importance de l’amour du prochain. Elle ajouta : »On ne peut contraindre personne à croire en Dieu, mais ce n’est pas une raison pour transformer la société en une communauté sans Dieu. ». Entre temps des groupes musulmans de Düsseldorf ont fait savoir par la presse qu’ils ne sont pas du tout choqués par les fêtes St Martin dans la ville, et qu’eux-mêmes y participent avec joie. Il faudra revoir nos méthodes de mission catholique ! L’Eglise d’antan savait mieux baptiser les paganismes.

- - O.A.M.D.G. - - 



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]