Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 40/2013 - CRITIQUE DU PAPE EN RFA


CRITIQUE DU PAPE EN RFA (ru, 8 oct. 2013). - Voici pour information notre traduction d’une dépêche du 5 octobre de l’agence de presse catholique allemande KNA.

Titre : « Critique de la mise en exergue du dialogue par le pape François (KNA 5/10/2013) »

Traduction intégrale du texte de la dépêche :

Le « théologien  en chef » de la Fraternité traditionaliste St Pie en Allemagne, l’abbé Matthias Gaudron, (ndlr : supérieur FSSPX pour l’Allemagne) a refusé l’ouverture de l’Eglise Catholique vers d’autres religions  préconisée par le pape François.

Les entretiens entre le Vatican et la FSSPX seraient actuellement au point mort, déclara le théologien vendredi 4 octobre lors d’une interview online avec la revue Spiegel.

Il critiquait les déclarations du pape au sujet de l’homosexualité, ainsi que sa mise en garde contre la foi comme idéologie.

L’Eglise Catholique en RFA collapsera, selon les déclarations de l’abbé Gaudron, sous 15 à 20 ans puisqu’elle ne dispose plus de relèves sacerdotales et que les fidèles ne cessent de diminuer.

« Beaucoup prétendent que l’Eglise gagnerait à nouveau des fidèles si elle s’ouvrait. Mais si c’était le cas, les gens rejoindraient en masse les églises protestantes ! » dit l’abbé Gaudron. Un contenu facultatif n’aurait pas de force et ne pourrait enthousiasmer.

L’abbé Gaudron considère comme « très problématique » le refus papal d’une recherche exagérée de la certitude dans la foi. « Si la seule certitude dogmatique consistait dans le fait que Dieu est dans l’homme, je considérerais cela comme un peu court ! «, déclara-t-il.

« Même le pape ne peut changer la vérité de la confession de la foi ». Le pape François avait mis en garde, lors d’une interview, devant la recherche exagérée de la certitude dans la doctrine » ; de même on ne devrait pas chercher « de façon obstinée le passé perdu ». « Ainsi la foi devient une idéologie entre beaucoup d’autres idéologies », avait déclaré le pape.

Concernant l’homosexualité, l’abbé Gaudron reprocha au pape une position contradictoire. D’un côté il affirmerait qu’il accepte la doctrine de l’Eglise Catholique ; de l’autre côté le pape François donnerait l’impression que ce serait correct d’être homosexuel « Ou je me tiens à la doctrine, et dans ce cas je ne peux approuver l’homosexualité ; ou alors je ne le fais pas. Mais dans ce cas je ne suis plus catholique. »

L’abbé Gaudron a fait un appel au pape de bien vouloir garantir aux prêtres le droit de célébrer l’ancienne messe.

Le fait que les entretiens entre la FSSPX et le Vatican seraient actuellement au point mort, serait aussi imputable au préfet de la Congrégation de la Foi, l’archevêque Gerhard Luwig Müller. « Il ne nous aime pas. Il se montre indisposé envers nous depuis qu’il est à Rome. »

La FSSPX a été fondée en 1969 par l’archevêque français Marcel Lefèbvre (1905-1991). Elle refuse les réformes du 2ème Concile du Vatican (1962-1965). Les points litigieux concernent surtout la liturgie, la liberté religieuse et l’œcuménisme. En 1975 Rome a privé la FSSPX de l’autorisation ecclésiastique.

Après des ordinations sacerdotales illicites en 1976, Mgr Lefèbvre a été interdit d’exercer sa fonction épiscopale. Par le fait qu’il a sacré évêques en 1988 quatre prêtres de sa Fraternité sans l’accord du pape, tous les cinq ont contracté l’excommunication. Le pape Benoît XVI a levé, par un acte de réconciliation, l’excommunication des évêques de la FSSPX en 2009. Depuis la fin de l’année 2009 il y avait au Vatican plusieurs sessions de discussion avec des représentants de la Fraternité concernant des points doctrinaux litigieux. Depuis le début de l’an 2012 ces entretiens sont apparemment arrivés au point mort. »

Fin de la dépêche de la KNA. 

-  O.A.M.D.G.  - 



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]