Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 04/2013 - EUROPE - BONNE NOUVELLE


 UNEC_bann1.jpg

L’EUROPE – PARLONS EN ! (ru, 29 janvier 2013) – Pendant que la France et avec elle toute l’Union Européenne s’enfonce dans les délibérations morales les plus abjectes (mariage gay, mères porteuses, bricolages faustiens avec les gènes humains…), parlons des valeurs de cette Europe !

Extrait du projet de Giscard d’Estaing (publié le 6 février 2003 à Bruxelles) de la « Charte » de l’U.E. « : « L’Union se fonde sur les valeurs du respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, de l’état de droit, et de respect des Droits de l’Homme, valeurs qui sont communes aux Etats membres. L’Union vise à être une société paisible pratiquant la tolérance, la justice et la solidarité. » L’Homme avec un grand ‘H’, et Dieu supprimé ! C’est d’une telle platitude que ce document pourrait servir de plate-forme pour un gouvernement mondial comprenant même le Cuba et la Chine communistes. Quel Etat ne préconiserait pas la démocratie et les droits de l’homme ? Mais de ce qui est spécifiquement européen : rien ! Rien des dizaines de milliers d’églises et de monastères qui la parsèment, rien de la force de l’Evangile qui a formé ses hommes et sa culture, rien de Dieu qui maintient ce continent en existence par ses innombrables saints, martyrs et héros chrétiens qui ont rayonné sur la terre entière. Pourtant, les ‘Etats membres’ mentionnés par Giscard ont montré bien plus de courage et de sagesse, si l’on regarde leurs Constitutions. Celle d’Irlande : « A nom de la Très Sainte Trinité dont dérive toute puissance et à qui il faut rapporter, comme à notre but suprême, toutes les actions des hommes et des Etats. » Celle de la Grèce : « Au nom de la Trinité sainte, consubstantielle et indivisible ». Le peuple allemand se dit « conscient de sa responsabilité devant Dieu ». Celle de Pologne s’adresse à « tous les citoyens de la République, aussi bien ceux qui croient en Dieu comme source de vérité, justice, bonté et beauté que ceux qui ne partagent pas cette foi mais respectent ces valeurs universelles. » Celle d’Espagne mentionne la « coopération avec l’Eglise Catholique », la danoise l’appartenance du roi « à l’Eglise évangélique luthérienne ». Seule la Constitution de la France, ex-‘fille aînée de l’Eglise’, se tait honteusement au sujet de Dieu : elle se définit tièdement comme une « République indivisible, laïque, démocratique et sociale », comme toutes les Républiques fromagères et bananières sur terre. La Révolution Française y est passée. Voilà où la belle ‘tolérance des minorités’ aboutit : dans la tyrannie des groupuscules et sectes FM « ni Dieu ni maître ». Et c’est encore cette France sectaire qui donne le ton à l’Europe, quel gâchis ! Déjà les apprentis sorciers se lèvent. Jan Zahradi, parlementaire tchèque, dont le pays a rejoint l’Union le 1 janvier 2004, a déclaré : « La mention de Dieu dans la Constitution Européenne serait une idée stupide (!) qui ne créera que des dissensions. Il ne devrait y avoir aucune référence directe à la religion ». Bref, ne parlons pas de Dieu, ça fâche ! De la pure sauce franc-maçonne ! C’est cette sauce qui est versée par louches entières sur les documents de l’Union Européenne. C’est pourquoi nous autres Chrétiens ne pouvons coopérer avec une telle Europe sans Dieu, bâtie sur des sables mouvants et condamnée à disparaître, puisque « les bâtisseurs ont rejeté la Pierre angulaire qu’est N.S. Jésus Christ », comme l’a dit St Pierre. Nous disons NON à une Europe sous la tyrannie de 15% de sectaires athées, et OUI à une Europe de 85% de Chrétiens. – Adveniat Regnum Tuum !

BONNE NOUVELLE (ru, 29 janvier 2013) – L’association SOS MAMANS (UNEC) annonce une magnifique victoire sur la mort : le 27 janvier ce petit groupe d’hommes et de femmes décidés a pu sauver son 800e bébé, depuis 1995. C’était dans le nouveau tramway de Paris. Une maman reprend sévèrement, et à haute voix, sa fille « C’est quand-même un acte irresponsable de ta part ! » L’assistante de Sos Mamans, également présente dans la rame, s’avance poliment vers la maman pour dire : « Puis-je vous aider pour votre fille ? Je suis de Sos Mamans ».  Après quelques discussions auxquelles la jeune fille de 16 ans – mise enceinte par un garçon de 15 ans – assiste avec des grosses larmes : « Je ne veux pas qu’on tue mon bébé ! », le bébé est sauvé. On peut aider Sos Mamans par dons Paypal sur la page d’accueil www.radio-silence.tv de l’Unec.

-  O.A.M.D.G.  - 



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]