Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 33/2012 - ECROULEMENT DE L'EGLISE


StVincentDePaul_QUEBEC.jpg 

ECROULEMENT DE L’EGLISE (ru, 20 août 2012) – L’Eglise Catholique Romaine, encore grandiose jusqu’aux années du Concile Vatican II, s’écroule à pas géants. Il y a 10 ans l’abbé de Tanoüarn pouvait encore prévenir : « La nef de l’Eglise tombe en ruines, bientôt il n’y en aura plus que les façades». Bien sûr, il parlait au sens figuré. Mais aujourd’hui, même les façades cèdent, comme cette belle façade de l’église Saint-Vincent-de-Paul à Québec qui fut finalement – une vingtaine d’années après la démolition de la nef - livrée aux boules et pelles démolisseuses en février 2010 en faveur d’un projet hôtelier.  Peu après un livre parut dans les librairies du Québec : « La démolition de la façade de Saint-Vincent-de-Paul annonce-t-elle la disparition du Catholicisme au Québec ?» En France les choses ne sont guère meilleures.

Prenons un diocèse au cœur même de la France : l’Allier en Auvergne (avec les villes de Moulins, Vichy etc.). Son évêque Mgr Pascal Roland, a osé dire la vérité concernant les nombres et les chiffres actuels de son diocèse ! Ce département a 345.000 habitants. 7500 personnes vont le dimanche à la messe, dit l’évêque par suite à un comptage réel de fin 2011, ce qui représente 2,2 % de la population. Sur ces 7500 fidèles il y a 71 % de femmes et 29 % d’hommes. 60% de ces fidèles ont plus de 60 ans d’âge. Pratiquement pas de fidèles entre 20 et 40 ans, avoue l’évêque. Actuellement il y a encore 94 prêtres diocésains. Mais Mgr Roland annonce à ces ouailles : compte tenu des âges et du non-renouvellement des prêtres manque de vocations et d’ordinations, il est pratiquement sûr que, dans les prochaines 15 années, le nombre des fidèles se réduira encore une fois de moitié, on n’aura donc plus que 1 % de la population du département fréquentant la messe du dimanche, en pleine Auvergne ! Egalement, dans 15 ans, le nombre de prêtres de moins de 75 ans d’âge tombera à environ 15. Il continue : le budget du diocèse est actuellement de 4 millions Euro par an, sans dettes pour l’instant, mais dès 2015, c’est-à-dire dans 3 ans, il manqueront 500.000 Euro. La raison invoquée ? La diminution du nombre de fidèles, et le rétrécissement de la générosité. L’évêque a publié ces chiffres le 23 janvier 2012, en créant une commission qui, face à cette situation dramatique du diocèse, devait soumettre des solutions pour le 1 juillet 2012. Il leur a clairement posé la question : « Que devons-nous abandonner ? » Il y aurait « des choix pastoraux douloureux » à faire (fermetures d’églises, regroupement de paroisses etc.). Il se trouve que Benoît XVI a subitement, le 15 juin 2012, nommé Mgr Roland évêque de Belley-Ars. Monseigneur ne verra donc pas la suite de l’écroulement actuel du diocèse de l’Allier. Et l’Allier n’est qu’un exemple.

Une Eglise Catholique qui ne comptera plus que 1% de la population en France ? C’est une Eglise sans nef ni façade, c’est une église abattue, apostasiée, en cours de dissolution. Voilà la vérité. D’autant plus il est incompréhensible comment Rome peut refuser actuellement un accord avec les fidèles de la Tradition (FSSPX), en exigeant d’eux au préalable l’acceptation totale et absolue d’un Concile Vatican II par suite duquel cette catastrophe s’est produite en France, en Europe, et presque dans le monde entier.

Dans ce contexte l’UNEC (Union des Nations de l’Europe Chrétienne) vient d’envoyer une lettre personnelle au Saint Père actuel, consistant de ces simples phrases (traduites de l’allemand): « Très Saint Père, Dieu Vous donne aujourd’hui la possibilité de dépasser Votre échec avec Mgr Lefèbvre. L’Eglise doit pouvoir aimer une spiritualité qui veut être à 100 % fidèle à la Tradition. Accordez s.v.p., avant votre trépas, à la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X une place entière dans l’Eglise mortellement malade! » Exaudi nos Domine.

-  O.A.M.D.G.  -




Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]