Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 05/2012 - LE MOINDRE MAL


Timbre20120101.jpg

Humanae Vitae - Marine Le Pen - Vénussia Myrtil – Besancenot - Facebook

LE MOINDRE MAL (ru, 4 février 2012) - D’abord trois citations du Magistère :

1) "Cum autem inter duo, ex quorum utroque periculum imminet, eligere oportet, illud potissimum eligendum est ex quo sequitur minus malum". On pourrait traduire : Lorsqu'il faut choisir entre deux situations, alors que de l'une et de l'autre on attend du danger, ce qu'il faut choisir de préférence c'est la situation d'où suit un moindre mal. (St Thomas d’Aquin, De Regno éd. Marietti c. 6 in init.)
2) Le Pape Paul VI, dans l’encyclique Humanae Vitae, au numéro 14, a explicitement abordé la question du "moindre mal" : "En vérité, s’il est parfois licite de tolérer un moindre mal moral afin d’éviter un mal plus grand ou de promouvoir un bien plus grand, il n'est pas permis, même pour de très graves raisons, de faire le mal afin qu'il en résulte un bien (cf. Rm 3, 8), c'est-à-dire de prendre comme objet d'un acte positif de la volonté ce qui est intrinsèquement un désordre et par conséquent une chose indigne de la personne humaine, même avec l’intention de sauvegarder ou de promouvoir des biens individuels, familiaux ou sociaux".
3) Et voilà ce qu’écrit notre pape Jean Paul II le 25 mars 1995 dans son encyclique Evangelium Vitae – un document doctrinal - , dans le dernier alinéa du paragraphe 73: « Il se peut que…, lorsqu'il ne serait pas possible d'éviter ou d'abroger complètement une loi permettant l'avortement, un parlementaire, dont l'opposition personnelle absolue à l'avortement serait manifeste et connue de tous, pourrait licitement apporter son soutien à des propositions de loi destinées à limiter les préjudices d'une telle loi et à en diminuer ainsi les effets négatifs sur le plan de la culture (sic !) et de la moralité publique. »

En lisant ces 3 documents de l’Eglise, on comprend facilement que c’est le 3ème qui présente une rupture avec ce qui a toujours été enseigné : car en AUCUN cas on peut choisir un mal intrinsèquement mauvais. Tolérer: parfois OUI - Choisir: toujours NON! Les 10 commandements concernent tous des actes intrinsèquement mauvais, ils sont tous non-négociables, même si un bien en résulterait « collatéralement ». Tuer une vie innocente est, dans tous les cas, intrinsèquement mauvais, en contradiction direct avec le 5e commandement de Dieu.

Une application très actuelle: Marine Le Pen dit ne pas vouloir abroger la loi Veil … qui a autorisé et rendu légale la mort d’au moins 7 millions de petits Français jusqu’à présent, et combien de millions encore à venir ! « Moi j’ai dit très clairement que je n’étais pas pour l’abrogation de la loi Veil » (France Inter, 22.11.2010). Mais Marine n’a pas le droit de ne pas se conformer à la loi divine transmise par l’Eglise : « Tu ne tueras pas ! » Or, tolérer son élection (« moindre mal »), c’est une chose ; voter pour elle, c’est une autre. Certains objectent qu’elle dit cela seulement pour obtenir le Pouvoir, ensuite elle ferait naturellement abolir la loi Veil. Alors en ce cas, elle rajouterait un autre mal : le mensonge, et pas n’importe lequel, le mensonge publique. On peut être convaincu qu’elle pense au plus profond en la matière comme sa chère amie Vénussia Myrtil (altermondialiste, transfuge de Besancenot, nouvelle icône dans l’entourage de Marine), qui dit sur sa page Facebook : « Je suis contre l’interdiction de l’avortement, je trouve ça même inhumain « (cité sur www.la-flamme.fr du 26.1.2012). Alors, tuer des bébés, ce serait humain ? - Arrêtons le massacre, vivent les bébés ! (cf. Arrêtons le Massacre des Enfants à Naître – A.M.E.N., BP 70114, 95210 St-Gratien, T/F 0134120268, www.amen-net.org).

- O.A.M.D.G. –




Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]