Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 36/2011 - JONAS


JONAS (ru, 9 sept. 2011). – Des « Nouvelles chrétiennes » qui ne parleraient jamais de LA BONNE NOUVELLE, seraient un contresens. La Bonne Nouvelle, c’est la Sainte Ecriture, Parole de Dieu, Parole de Vie. Relisons le prophète Jonas, un petit livre de l’Ancien Testament en 4 chapitres : 1) L’appel de Dieu à Jonas d’aller vers la ville païenne Ninive pour l’appeler à la conversion ; mais Jonas refuse et essaye de s’enfuir de Dieu en s’embarquant sur un bateau. 2) Une tempête de lève et Jonas est finalement jeté à la mer, par l’équipage. Il est avalé par un gros poisson, un monstre, qui le régurgite vivant sur la plage. 3) Dieu confie de nouveau à Jonas la mission d’aller prêcher Sa Parole à Ninive ; réticent il s’y rend, prêche, et Ninive fait pénitence. 4) Jonas n’accepte pas que Dieu ait miséricorde des Ninivites et se retire dans le désert ; défiant Dieu. Là Dieu lui fait comprendre Sa Miséricorde infinie envers tous les hommes.

1) Reprenons par le début. Jonas, membre du Peuple élu, est choqué de la Pitié de Dieu envers les païens. Il n’a pas du tout l’intention de partager son Dieu avec eux, et il en sera sûrement pas l’instrument. Il défie l’appel de Dieu d’aller vers eux pour leur annoncer la Bonne Nouvelle. Et pour bien faire, il s’embarque dans une autre direction : vers la haute mer, loin de Dieu, loin de son appel, loin de Ninive. Aujourd’hui nous autres Catholiques ne sommes que des vieux Jonas. Nous boudons Dieu, nous ne voulons pas Le partager. Nous ne voulons pas annoncer Sa Parole aux Musulmans, ces païens qui nous envahissent au point de nous éliminer. Nous ne voyons pas que c’est précisément le moyen pour nous sauver nous-mêmes de ce péril. Et la Volonté de Dieu ? On s’en moque. «Mais Seigneur, laissez tomber ces peuples-là. Ils ne valent pas la peine. Ils sont inconvertibles. Nous autres Catholiques français, spécialistes d’Afrique, nous en savons quelque chose ! » Bref, Dieu ne comprend rien à nos affaires terrestres, à la psychologie humaine, aux leçons de l’histoire, il devrait nous laisser tranquilles. Et comme Jonas nous nous refugions loin de la réalité divine, préférablement vers le passé, « identitaires », nos petites constructions d’esprit humain, nos projets politiques idiotement terrestres, babéliens.

2) Et voilà, nos constructions nous avalent, nous sommes jetés dans l’eau, loin de Dieu, immergés jusqu’aux oreilles par les calamités qui surgissent, les terribles vents qui soufflent. Et le comble : cela nous plaît. Comme Jonas nous dormons tranquillement sur le bateau, en pleine tempête, pendant que les marins s’affolent pour sauver le bâtiment, l’économie, l’Etat, l’Europe… Mais Dieu ne nous abandonne pas, Il intervient. Il nous arrache des profondeurs de la mort par un « gros poisson » qui n’est autre que Jésus-Christ, l’Ichtys. Il nous avale et nous ramène sur la terre ferme en nous remettant au point de départ.

3) Sur cette plage d’échec et de salut, voici de nouveau l’appel initial, la mission. Allez prêchez la Bonne Nouvelle aux païens ! Boudant nous acceptons cet ordre divin, n’y croyant point, l’exécutant de la main gauche, sans trop de hâte, en nous assurant surtout que nous ayons bien notre petit déjeuner demain matin, que le soleil brille toute la journée, que notre compte en banque soit plein et que notre santé s’arrange. Mais Dieu, miséricordieux des païens, est aussi miséricordieux pour nous-mêmes : il accepte notre maigre service. Il se sert de nos lamentables prédications pour ramener des âmes, par la force de Sa puissante Parole, vers Lui, vers le baptême, l’Eglise, la Vie Eternelle. Ninive s’est converti !

4) Jonas ne croyait pas ses yeux. Il n’en voulait pas vraiment, de cette conversion. Non, on n’en veut pas de ces convertis-là ! A Vienne en Autriche où déjà plus que 200 adultes musulmans ont récemment pu être convertis vers l’Eglise Catholique, on a dû ouvrir deux centres de messe spéciaux pour ces convertis, à Linz et à Vienne, car les paroisses catholiques rechignent pour les accueillir en leur sein. ON N’EN VEUT PAS ! Seigneur, ne faites pas cela, ne les convertissez surtout pas, on fait cette prédication juste pour la forme. Leur conversion effective ne ferait que des problèmes, aussi bien chez nous que chez eux. Soyez raisonnables, Bon Dieu ! Le plus étonnant dans ce drame, c’est que ce Dieu est vraiment Bon. Il nous aime, y compris nos faiblesses. Pire : il se sert de nos turpitudes pour sauver, voire pour nous enseigner, pour rentrer en nous-mêmes et nous convertir toujours plus vers Lui et Sa Sainte Volonté.

Petite application pratique : notre groupe BNM (La Bonne Nouvelle aux Musulmans) vient d’imprimer des milliers de tracts destinés aux Musulmans, les invitant à se convertir à N.S. Jésus Christ en devenant Catholiques, à distribuer discrètement à Paris et ailleurs dans les boîtes aux lettres à résonance arabe. Dites nous combien vous en voulez, c’est gratuit, et nous vous les enverrons : 10, 50, 100 ? MERCI !

- O.A.M.D.G. -




Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]