Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 25/2011 - EVEQUES, ST PAUL


EVEQUES (ru, 28 juin 2011) – N’accusons pas « les évêques » en bloc, car certains, grâce à Dieu, sont vaillamment debout pour défendre, comme les prophètes de l’Ancien Testament, la vérité, les pauvres et ceux qui croient humblement en Dieu. Voici deux exemples : un évêque en Corée et un au Mexique.
A Séoul le président de la commission éthique de la Conférence des Evêques, Mgr Gabriel Chang Bong-hun, a décrié l’avortement comme « pire qu’un meurtre ordinaire », puisqu’il est commis non pas par des tueurs, mais par les parents de la victime, et par l’équipe médicale qui justement doit veiller à la vie des humains. « C’est un crime brutal fait à un être humain sans défense qui doit être condamné sans équivoque. » L’évêque s’explique : « Ce qui me chagrine est le fait que les gens sont devenus totalement insensibles à l’idée d’un jugement moral. Les gens s’en moquent, et préparent ainsi le terrain pour d’autres crimes. » Il est vrai que la Corée (du sud) est champion mondial du mépris de la vie humaine : sur 450.000 naissances annuelles il y a 350.000 avortements déclarés. Si l’on compte en plus les décès adultes, le pays est inéluctablement sur la pente de la mort, voire de la disparition. Dans 100 ans il n’y aura plus de Coréens. Ils ne seront pas les seuls à disparaître par ce phénomène de suicide national qui s’appelle avortement. La terre se videra, en dépit de l’ordre initial du Créateur : « Croissez et multipliez vous ! » Puisqu’on se moque de Dieu, il est logique qu’on se moque de ses commandements. Eh bien on disparaîtra, et cela bien avant le Dernier Jugement. Bravo, peuples insensés, il fallait le faire !
L’autre évêque vaillamment debout est Mgr Miguel Angel Alba Diaz (dit Mgr Alba) du diocèse de La Paz au Mexique. Il n’y va pas par quatre chemins. Récemment il y avait un amendement pro-vie au parlement, difficilement obtenu par une pétition populaire organisée par des fidèles catholiques. Il fut rejeté. Non pas parce qu’il y aurait eu davantage de NON que de OUI, mais par le simple fait qu’il n’y avait d’un côté que des OUI, et de l’autre côté que des ABSTENTIONS ! Pas une seule voix contre ! Et ces abstentions étaient majoritaires ! Ah ces braves députés abstentionnistes mexicains (presque tous catholiques) : ils voulaient quand-même garder leur droit d’être enterrés sur le cimetière catholique de leur village, tout en encensant les temps modernes : la liberté de la femme, l’avortement, l’hédonisme érigé en religion… Mais là ils n’avaient pas compté avec la présence de Mgr Alba. Il les accusa sans hésitation d’être des « ultra-prudents », voire « des lâches ». Pire : il les traita de nouveaux Ponce Pilate, « cet homme qui préféra se laver les mains pour ne pas se sentir responsable du sang et de la vie d’une personne humaine ». Malheureusement se vaillant évêque fonda ses accusations sur des considérations par trop humaines – et Dieu sait ce que cela vaut – en fulminant : « La vie humaine qui commence précisément et sans aucun doute à la conception a une dignité et une valeur qu’aucun autre sperme ou œuf d’une autre espèce ne contient. » Vatican II est passé par là : vive l’Homme ! Que vaut cette argumentation face à des députés qui connaissent la malléabilité fatale des ‘droits de l’Homme’, et qui ont enfin soif de Dieu ? On leur donne des pierres, au lieu de l’eau vive de la parole de Dieu : « Celui qui fait du mal à un seul de ces petits, c’est à Moi qu’ils l’auront fait ! » Et encore cette terrible parole de Jésus : « Mieux vaudrait qu’une lourde pierre soit accrochée à son cou et qu’il soit jeté à la mer ». Voilà ce que nos évêques doivent transmettre, prêcher, marteler, au risque de leur propre vie. Pourquoi les paie-t-on ?

SAINT PAUL (ru, 28 juin 2011) – Manque de paroles ‘d’eau vive’ venant du côté des évêques de France et ailleurs, tournons nous vers nos grands saints, tels Saint Paul. Il nous annonce sans trembler (2e Cor), et en mourant pour le Christ : « Non, les armes de notre combat ne sont point charnelles, mais elles ont, pour la cause de Dieu, le pouvoir de renverser les forteresses. Nous détruisons les sophismes et toute puissance orgueilleuse qui se dresse contre la connaissance de Dieu, et nous faisons toute pensée captive pour l’amener à obéir au CHRIST-JESUS ».
Paroles de Vie. Amen.

-  O.A.M.D.G.  -




Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]