Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 24/2011 - SYRIE, Mme Wafa Sultan


SYRIE (ru, 20 juin 2011). – Vous souvenez-vous du 12 septembre 2006 ? C’était le jour quand Benoît xvi a délivré son discours à Regensburg qui devait mettre le feu aux poudres. Il avait cité dans son discours Manuel II Paléologue, empereur byzantin, qui avait, dans un document de 1391, décrié la violence comme un trait essentiel de l’Islam : «Montre moi juste ce que Mahomet a contribué de neuf, et là tu trouveras uniquement des choses méchantes et inhumaines, tel son ordre de répandre par l’épée la foi qu’il prêchait ». Le pape avait toute la peine du monde pour expliquer plus tard, pour calmer les vagues, qu’il ne s’identifiait pas avec ces pensées de l’empereur Manuel II, tout en s’excusant devant le monde musulman, mais c’était trop tard. La bombe avait explosé.

En fait le terrain était miné. La bombe avait été posée par une courageuse femme syrienne trois mois auparavant, exactement le 21 février 2006, dans la fameuse émission télévisée sur Al-Jazeera, une station de télévision domiciliée au Qatar, qui compte 40 millions de spectateurs réguliers dans le monde arabe. Lors d’une interview de Mme Wafa Sultan, celle-ci avait vivement attaqué, de façon bien argumentée, le côté violent de l’Islam, ce qui avait déclenché un tremblement de terre idéologique sur place. Cette femme avait fui la Syrie avec sa famille en 1989 pour s’installer aux Etats Unis où elle fit une carrière de médecin psychiatre. Citons quelques passages qu’elle a prononcés pendant cette émission en 2006 :
- « Le choc (que nous voyons dans le monde d’aujourd’hui) est un choc entre ceux qui traitent les femmes comme des bêtes, et ceux qui les traitent comme des êtres humains. Ce que nous voyons aujourd’hui n’est pas un choc des civilisations. Les civilisations ne se heurtent pas, elles rivalisent. »
- « Les Musulmans sont ceux qui ont entamé ce choc. Le prophète de l’Islam a dit : ‘ J’ai reçu l’ordre de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils croient en Allah et en son messager.’ Quand les Musulmans divisèrent les peuples en Musulmans et non-Musulmans, et appelèrent à combattre les autres jusqu’à ce qu’ils partagent leurs croyances, ils déclenchèrent ce choc, et débutèrent cette guerre. «
- « Quelle civilisation de la surface de cette terre permet (à Mahomet) d’appeler d’autres gens par des noms qu’ils n’ont pas choisis pour eux-mêmes ? Tantôt il les appelle le peuple de la Djimma, tantôt il les appelle « les gens du livre », et tantôt encore il les compare à des singes ou à des porcs, ou bien nomme les Chrétiens ‘Ceux qui encourent la colère d’Allah’… Qui vous donne le droit de les appeler ‘ceux qui encourent la colère d’Allah’» ?
- « Nous n’avons pas vu un seul juif se faire exploser dans un restaurant... Nous n’avons pas vu un seul juif détruire une église. Nous n’avons pas vu un seul juif protester en tuant des gens. Les Musulmans ont transformé trois statues du Bouddha en gravats. Nous n’avons pas vu un seul bouddhiste brûler une mosquée, tuer un Musulman, ou incendier une ambassade. Seuls les Musulmans défendent leurs croyances en brûlant des églises, en tuant des gens et en détruisant des ambassades. Cette façon de faire ne donnera aucun résultat. Les Musulmans doivent se demander ce qu’ils peuvent faire pour l’humanité, avant d’exiger que l’humanité les respecte ! »

Deux ans plus tard ( !), exactement le 16 mars 2008, sur la même antenne d’Al-Jazeera, après moultes turbulences, la réplique autorisée vint par la voix du Dr. Yousuf Al-Quaradhawi, ‘théologien islamique’ renommé en Egypte, auteur de 80 livres. Voici quelques citations de cette personne qui vous donnent une idée de l’ambiance sur place:
- Beaucoup de confrères, d’ici et de l’étranger – plus de l’étranger que d’ici – ont pris contact avec moi pour me demander au sujet de l’émission ‘Direction opposée’ (Al-Jazeera TV), et cette femme (Wafa Sultan) qui a asséné des accusations contre l’Islam et les Musulmans, et maudit Allah, Son Prophète et la nation islamique, la Shari’a et la foi et la culture islamiques. Elle n’a laissé rien de côté. Elle était insolente et ne s’arrêta devant rien. »
- “Je sais que notre collègue Dr. Faysal Al-Qassem s’est excusé lors de l’émission suivante…
Elle disait des choses insupportables et affreuses qui m’ont fait dresser les cheveux sur la tête…
Tout était basé sur l’ignorance. Si seulement elle avait quelques connaissances…, mais elle ne sait rien. Elle ne connaît ni le Coran ni la Sunna. Quand elle a cité une hadith (citation de Mahomet) pour justifier ses déclarations, elle a fait usage d’une hadith que les théologiens considèrent comme douteuse.
Le Prophète dit : « Allah m’a donné la subsistance sous l’ombre de mon épée », cette hadith est douteuse.
Le Prophète n’a pas été soutenu par l’épée. Si elle avait lu le Coran, elle aurait su qu’il interdit de tuer les gens : ‘Quiconque tue une autre personne pour une raison autre que l’assassinat ou la divulgation de corruption dans le pays, c’est comme s’il avait tué toute l’humanité.’
Dans tous les razzias conduits par le Prophète Mohammed, c’est lui qui avait été attaqué… »
- “Je ne veux pas discuter ceci sur le fond, mais selon moi cette femme avait l’audace d’affronter tout ce qui est sacré, toute la nation islamique, son passé, son présent et son avenir. Elle avait l’audace d’affronter le Prophète, le Coran et Allah. Elle dit même qu’Allah dit des bêtises dans le Coran. Elle n’a rien évité de ce qui est sacré. Comment fut-elle autorisée de paraître sur la télé Al-Jazeera ?… C’est la faute à la télé Al-Jazeera et sa direction et son conseil de directeurs d’avoir autorisé une telle femme à paraître sur leur canal et de dire de telles choses ! »

Ces choses n’en restèrent pas là. Peu après, Mme Wafa Sultan déclarait de nouveau lors d’une interview (actuellement sur Youtube www.youtube.com/watch?v=RFN8ahYN1b0) :
- « J’ai décidé de combattre l’Islam. Faites attention à ce que je vais dire. Combattre l’Islam, non pas l’Islam politique, ni l’Islam militant, ni l’Islam radical, ni l’Islam wahhabite, mais l’Islam en soi, l’Islam tout court ! Je crois fermement que l’Occident a inventé tous ces termes (d’Islam radical, wahhabite…) pour rester dans le politiquement correct. »
- « Car l’Islam est en lui-même le problème. Mais personne n’ose dire la vérité. Personne ne cherche les racines même du terrorisme, cette machine de lavage de cerveaux nommée : ‘Islam‘. L’Islam ne dépend pas de moi, ni d’aucun Musulman. L’Islam est exactement ce que le prophète Mahomet a dit et a fait.
Pour comprendre l’Islam, vous devez lire la biographie traumatisante et choquante de Mahomet.
Agé de plus de 50 ans, il épousa sa 2e femme alors qu’elle n’avait que 6 ans !… »
- « Mahomet épousa ensuite sa belle-fille !… »
- « ‘Sa 11e épouse ‘, Safiyya, était juive. Ce qui suivit son mariage est bien documenté et écrit dans nos livres scolaires : Mahomet attaqua la tribu de son épouse Safiyya, tua son père, son frère et son mari. Et le même jour, il coucha avec elle.
Voilà ce qu’est l’Islam. Vous devez savoir, vous devez comprendre que l’Islam est en soi le problème.
J’en ai marre de tous ces Occidentaux qui me demandent de baisser le ton. J’en ai marre de tous ces gens qui me demandent : ‘Veux-tu peut-être essayer de convertir 1,3 milliards de Musulmans ?’
OUI, j’essaye ! Et j’y arriverai ! »

Et elle termina l’interview par cette déclaration passionnée :
- « Je prends vraiment goût à chaque moment de ma nouvelle vie en Amérique. Le simple fait de marcher seule dans la rue sans être accusée de prostituée, est une GRACE pour moi. Le simple fait de pouvoir bavarder avec mon voisin masculin sans être accusée d’adultère, est une GRACE pour moi. Pouvoir prendre une tasse de café toute seule au Starbucks… est une GRACE pour moi.
Je vous en prie ! Ne prenez rien pour acquis ! Je vous en prie : défendez ce beau pays !
Mon rêve est de voir mon pays, la Syrie, aussi libre que le sont les Etats-Unis. Et non pas l’inverse.
Quand j’étais en Syrie, je ne cessais de pleurer. Maintenant que je suis libre, je pleure toujours, et encore plus qu’avant. je pleure pour toutes ces femmes restées là-bas. Mon rêve est de les voir toutes libres un jour. Et ce rêve doit être le rêve de toute l’humanité ! Merci beaucoup ! »

On reste de marbre quand on lit, face aux mises en cause actuelles à l’intérieur de l’Islam, que des prêtres catholiques – déformés par un dialogue interreligieux illusoire - restent ébahis devant la grandeur de la ‘religion’ de l’Islam. Ainsi l’abbé Grégoire Henckel-Donnersmarck qui dirigeait la célèbre abbaye cistercienne de Heiligenkreuz près de Vienne pendant 12 ans jusque février 2011, déclara ce dimanche 19 juin dans le Centre Islamique ( !) de Vienne : « Je suis ravi du minaret ici à Vienne qui pointe vers le ciel ». Il renchérit en déclarant : « En Europe on constate un retour de l’intérêt en la religion, et l’Islam a bien contribué à cela ». Faut-il donc se mettre à genoux devant l’Islam ? Au nom de ces millions de personnes - notamment les femmes - emprisonnées par l’Islam, et surtout du Dieu Trinitaire le Père, le Fils et le Saint-Esprit, nous disons : JAMAIS !

- O.A.M.D.G. -



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]