Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 06/2011 - JEAN-PAUL II BIENHEUREUX?


EGLISE (ru, 9 février 2011) – Le pape Jean-Paul II sera, si Dieu le veut, béatifié en grande pompe, par Benoît XVI lui-même, le 1 mai à Rome devant la cathédrale Saint-Pierre. Deux millions et demi de « pèlerins » sont annoncés. Pour comparaison : lors de la béatification du Padre Pio il n’y avait « que » 400.000 pèlerins. Ce sera donc grandiose, démesuré. Rappelons que ce pape avait
- embrassé le Coran en public,
- encouragé les jeunes Musulmans lors de sa visite au Maroc : « Soyez encore plus Musulmans ! »,
- maintenu un interdit pratique de la vénérable ancienne messe romaine-catholique, pour la remplacer par un rite à guitares, claquement des mains, embrassades et chasse aux micros,
- excommunié l’archevêque Marcel Lefèbvre défenseur providentiel de la Tradition dans l’Eglise,
- cédé au diktat des Juifs à Auschwitz en faisant évacuer pas seulement les croix, mais aussi les Carmélites qui voulaient « prier là où personne ne prie »,
- osé défigurer le saint rosaire offert à l’Eglise par Saint Dominique ;
- assisté, géré et laissé faire un déclin jamais vu de l’Eglise en Occident (diminution de la pratique religieuse moyenne de 20% à 3% sous son Pontificat, au moins en Europe),
- prié à Assise avec toutes les religions du monde « au même Dieu »,
- visité maintes fois des temples et mosquées en honorant ces fausses religions par la prière ,
- accepté en public la bénédiction par des sorciers et sorcières en Inde et ailleurs,
- sacrifié sur l’autel de l’œcuménisme nos chers et courageux uniates de l’Orient,
- renforcé la respectabilité des régimes soviétiques en les fréquentant au plus haut niveau, retardant ainsi de plusieurs années la chute du mur de Berlin et de ces régimes criminels,
- laissé chasser dans la pratique le latin, imparable langue de clarté, des séminaires, donnant ainsi libre accès à tous les courants et contrecourants qui fleurissent dans cette vallée des larmes ;
- laissé impunément envahir le clergé par le modernisme immoral qui fait aujourd’hui crouler l’Eglise en Amérique, Allemagne, Angleterre etc. sous les procès contre les prêtres pédophiles,
- réduit le divin message de l’Eglise, notamment devant les Nations Unies, à des misérables postulats des droits de l’Homme inventés par quelques révolutionnaires antichrétiens ,
- réduit l’Eglise à un tel degré de délabrement que le cardinal Ratzinger dût s’exclamer à Rome au Chemin de Croix 2005 : « L’Eglise prend l’eau de toute part, seul Dieu peut encore la sauver ! »

Bref, cet homme, peut-être saint en son for intérieur mais désastreux en ses agissements en tant que pape, sera élevé sur les autels et livré ainsi à la dévotion des fidèles afin que tous l’imitent. Les dégâts sont donc loin d’être terminés. Notons au passage que, selon l’avis de la plupart des théologiens, la béatification n’est pas un acte de caractère infaillible. Est infaillible seulement la canonisation vers laquelle la béatification n’est qu’une étape.
En attendant, restons humbles et calmes pendant qu’ils se béatifient les uns les autres, tout en luttant vigoureusement non pas contre notre chère mère l’Eglise, mais contre ces déviations et abus dramatiques.

Un mot de Mgr Marcel Lefèbvre, dans cette situation difficile, peut apporter consolation et confirmation :
« Je l’ai résumé au cardinal Ratzinger en quelques mots : ‘Eminence, voyez, même si vous nous accordez un évêque, même si vous nous accordez une certaine autonomie par rapport aux évêques, même si vous nous accordez toute la liturgie de 1962, si vous nous accordez de continuer les séminaires et la Fraternité, comme nous le faisons maintenant, nous ne pourrons pas collaborer, c’est impossible, impossible, parce que nous travaillons dans deux directions diamétralement opposées : vous, vous travaillez à la déchristianisation de la société, de la personne humaine et de l’Eglise, et nous, nous travaillons à la christianisation. On ne peut pas s’entendre !’ » (Le Sel de la Terre N° 31, page 194).
Monseigneur Lefèbvre n’a pas la chance d’avoir été déclaré saint par l’Eglise ; par contre il a, selon l’avis de centaines de milliers de Catholiques du monde entier, l’immense avantage de l’être. Deo gratias !

- O.A.M.D.G. -



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]