Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 14/2010 - VATICAN, FRANCE


VATICAN (ru, 21 avril 2010) : On sait que Dieu a beaucoup d’humour, par exemple en mettant l’orgueilleuse Europe dans un chaos indescriptible moyennant un vieux volcan sur une île perdue dans l’Atlantique. Mais on sait moins qu’au Vatican il y a aussi de l’humour. L’agence de presse ZENIT en révèle quelques traits en nous racontant des anecdotes du pape canoniste et réformateur Benoît XIV qui régnait sur l’Eglise de 1740 à 1758. Un jour un ambassadeur lui posa la question pourquoi l’Eglise ne diviserait pas le Carême en 4 périodes égales de 10 jours, au début de chaque saison, pour alléger un peu son austérité ? Le pape répondit : « L’Eglise aurait bien pu faire cela, mais elle ne l’a pas fait parce qu’il fallait craindre que les gens fêteraient 4 fois le carnaval, et n’observeraient pas une seule fois le Carême ! » - Une autre fois il ne pouvait pas éviter d’assister à un concert d’une musique assez longue et ennuyeuse. Quand on lui demanda son opinion, il n’hésita pas à dire : « Je pense que parfois la surdité peut aussi être une grâce de Dieu ! » - Un autre jour Benoît XIV assista à un sermon, mais il avait l’impression d’avoir déjà lu ce sermon quelque part. Pendant le sermon un chien commença à aboyer bruyamment, et le maître des cérémonies pontificales donna l’ordre de chasser la bête. Mais le pape intervint : « Laissez le chien faire, il ne fait que son devoir en chassant le voleur ! » - Un cardinal, tombé malade, envoya un message à Benoît XIV en lui demandant sa bénédiction, puisqu’il était sûr de guérir ainsi plus rapidement. Le pape répondit : « Je vous envoie de tout cœur ma bénédiction, mais je vous recommande aussi de prendre du quinquina ! » - Un vieux moine, lors d’une audience privée auprès de Benoît XIV, se plaignait, les larmes aux yeux, d’un malheur terrible qui était arrivé sur terre. « Mais qu’est-ce qui s’est passé ? » , demanda le pape. « Saint Père, j’ai eu la révélation que l’anti-Christ est déjà né. » - « Et quel âge a-t-il ? », demanda le pape. – « Trois ans et demi », répondit le moine. « Eh bien, en ce cas cela concerne mon successeur ! » Et aux gens qui l’admiraient pour sa science et son caractère, le pape aimait répondre, embarrassé: « Oui, je suis un peu comme ces statues sur la façade de la cathédrale Saint-Pierre : de loin ça se présente pas mal, mais ne les regardez pas de près ! » - (cf. Zenit 15.2.2010)

- FRANCE (ru, 21 avril 2010) : Il y a un monastère en France peu connu, mais sûrement extraordinaire aux yeux de Dieu. Il s’agit d’un petit couvent dans le village Le Blanc dans le diocèse de Bourges, fondé en 1985 et reconnu canoniquement en 1990. Y habitent 7 « Petites Sœurs des Disciples de l’Agneau », dont 5 trisomiques. Les 2 sœurs ‘valides’ s’occupent des 5 autres et vivent en une seule communauté avec elles.  La prieure explique : « Notre congrégation existe pour permettre à celles qui ont ‘la dernière place’ dans le monde, d’occuper dans l’Eglise la place exceptionnelle d’épouses de Jésus Christ », et encore : « …pour permettre à celles dont la vie est méprisée au point d’être mise en danger par une culture de la mort, de témoigner par leur consécration de l’Evangile de la Vie ». Quant à elle-même, la prieure répond : « Nous vivons la pauvreté en mettant nous-mêmes à leur disposition. » Et plus loin : « Elles sont nos maîtres en abandon, en confiance, en pardon, en contemplation. » Un journaliste de FAMILLE CHRETIENNE avait il y a quelque temps l’entretien suivant avec une des sœurs trisomiques: "Sœur Véronique, quelle est votre prière préférée ? - Je vais à la chapelle tous les jours. - Pour quoi faire ? - C'est un secret. - Vous y rencontrez quelqu'un ? - Jésus et Marie. - Jésus, vous Le voyez ? - Je Le sens en moi, là (elle se tapote la poitrine). Je Le vois avec mon cœur. Je reconnais sa voix. - Il est avec vous ? - Tout le temps. Partout où on est. - Il y a un moment où vous Le rencontrez plus spécialement ? - La messe. C'est ce que je préfère. Et prier seule, avant et après." – Et dire qu’on extermine en France 97% des bébés trisomiques avant la naissance ? Nous sommes des monstres ! Jésus en dit : « Malheur à ceux qui donnent scandale aux tout petits ; mieux vaudrait qu’on leur attache une meule au cou et qu’on les fasse périr dans l’eau! »  - La prieure du Blanc fait savoir que d’autres jeunes filles trisomiques frappent à leur porte, mais que les vocations de sœurs ‘valides’ manquent pour les accueillir. - (cf. Lifesitenews 30.3.2010 ; Famille Chétienne 1.10.2005 ; http://www.youtube.com/watch?v=wzYBcOdmHRM&feature=player_embedded)

-  O.A.M.D.G.  -



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]