Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 07+08/2010 - PARIS


PARIS (ru 3 mars 2010). Voici un communiqué d’AMEN (Arrêtons le Massacre des Enfants à Naître) de ce jour. « Le 1 mars a eu lieu, à l'hôtel Campanile, Paris 17e, une conférence de presse de LA LISTE CHRETIENNE. A cette occasion la tête de liste, M. Axel de Boer, s'est livré pendant 45 minutes à un véritable discours inaugural pour cette incroyable aventure qu'est devenue le lancement de cette action politique chrétienne, fruit d'une alliance électorale de deux formations politiques récentes: SOLIDARITE-FRANCE et A.M.E.N. Même si sur certains aspects de ce discours des choses restent à dire, notamment sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat ou la liberté des fausses religions, il est en soi-même un de ces discours politiques chrétiens que la France n'a plus entendus depuis longtemps. Cela vaut un applaudissement fort et long, même si la plupart des média chrétiens continuent pour l'instant à bouder cette initiative devenue si nécessaire pour la survie de la France - et même de l'Europe - chrétiennes. Voici quelques larges extraits directement puisés dans l'exposé d'Axel.

- "Non, nous ne sommes pas une liste communautariste, ... Nous portons une vision chrétienne de la société qui s’adresse à tous. Les chrétiens ont des choses à dire dans ce pays, nous avons une vision de la société et une approche des problèmes que nous croyons justes. C’est cette notion de service du bien commun que nous venons défendre. Notre but est de faire comprendre que la pensée politique et sociale chrétienne est profonde, nouvelle, adéquate. De tout temps les Chrétiens ont été en première ligne dans les combats sociaux et les questions de civilisation. Cette voix de la raison a cessé d’être entendue en France, nous voulons la faire exister. Deux mille ans d’expérience de la vie des hommes nous donnent quelque légitimité à parler du bien commun."
- " 'La Liste Chrétienne' n’est pas non plus une liste confessionnelle, nous ne sommes pas les représentants officiels d’une religion ou d’une Eglise. Il n’y a aucun religieux sur notre liste. Nous sommes des citoyens qui veulent participer à la vie de la cité et qui pensent trouver dans les valeurs chrétiennes, basées sur le respect de la personne, l’écoute de l’autre et le service des plus pauvres, les principes justes pour refonder un vivre ensemble qui ouvre sur l’avenir."
- "Nous sommes là pour exister sur le long terme."
- "Avec la déchristianisation, une méconnaissance du caractère universel de la pensée chrétienne se fait jour. Or, nous sommes sur une terre façonnée par le christianisme. Notre humanisme, notre pensée, notre civilisation sont imprégnées jusque dans l’inconscient de christianisme. Il est évident que nous ne forgerons pas un 'vivre ensemble' adapté au XXIème siècle, que nous ne parlerons pas d’identité nationale et européenne, en faisant l’impasse du socle de notre culture : la foi et la pensée chrétiennes."
- "Aujourd’hui la pensée chrétienne est la seule alternative construite à la pensée unique, c’est pourquoi nous savons que c’est d’elle seule que peut surgir cet imprévu de l’histoire qui de tout temps la fabrique. L’histoire n’est pas un fleuve prédestiné, l’histoire est faite par des hommes. Nous voulons ouvrir un chemin vers l’avenir."
- "En France on demande que le crime contre l’enfant né soit dépénalisé et considéré comme un avortement tardif, on veut aligner les lois sur les législations les plus meurtrières de nos voisins… Depuis un an l’accélération des attaques contre nos valeurs inquiète et alarme les chrétiens : travail du dimanche, lois contre la famille, cela n’arrête pas. Nous demandons avant tout l’exercice de nos libertés. Nous demandons le droit d’objection de conscience. L’Etat n’a pas à nous imposer ce que nous ne pouvons pas accepter. Nous vivons une dérive totalitaire."
- "Beaucoup ne le réalisent pas encore mais nous sommes quelque chose de nouveau… La prise de conscience d’une rupture avec un système mortifère est devenue suffisamment forte pour former le point de départ d’une force politique nouvelle. Nous répondons à une demande et nous constatons tous les jours à quel point notre discours touche et porte."
- "Pour nous il existe une idéologie appelée culture de mort. Le XXème siècle a vu naître trois monstruosités : les fascismes, les communismes et la culture de mort. Les Chrétiens ont combattu les premiers, ont vaincu les communismes, ils vaincront la culture de mort et mettront en place une culture de vie. Cela ne fait pour nous aucun doute. Nous sommes prêts à entrer en dissidence pour construire une démocratie qui respecte la personne humaine."
- "Nous appelons culture de mort un ensemble de comportements qui ont pour finalité de détruire la personne humaine. Parmi ces comportements figurent l’irresponsabilité croissante envers son prochain, l’ultralibéralisme économique, le néo-colonialisme financier, les attaques contre la vie au sens le plus large du terme ; toutes les violences, conjugales, scolaires, ou professionnelles, tout ce qui aujourd’hui empêche les gens de vivre."
- "Pour nous il y a des valeurs non négociables. C’est-à-dire la Famille... , les libertés..., et le droit à la vie de la conception à la mort naturelle... Un chrétien ne peut pas voter pour un parti qui ne respecte pas les valeurs non négociables. Un Catholique, un Orthodoxe, un Evangélique, un Musulman, un Hindouiste, un Bouddhiste… ne peuvent pas voter pour l’UMP, le PS ou toute autre formation qui réfute le droit à la Vie sans trahir sa foi, ses valeurs et se trahir lui-même. La conscience du devoir d’élever le 'nous ne pouvons pas' de Saint Paul grandit. En dehors de La Liste Chrétienne, nous ne pouvons pas voter en notre âme et conscience. C’est une des raisons de notre présence : permettre aux Chrétiens de participer à la vie politique en votant selon leur conscience."
- "Depuis longtemps les Chrétiens tentent de répondre aux idéologies par une pensée politique et sociale, un ensemble de principes qui ont pour vocation de servir de base à une action pratique. Ces textes compilés dans ce qu’on appelle 'la Doctrine Sociale de l’Eglise' ne sont pas un texte dogmatique du magistère mais le fruit d’une réflexion et d’une expérience offerte à tous les hommes de bonne volonté. Nous voulons mettre en pratique cette approche de la société parce que nous croyons qu’elle est bonne pour notre pays et notre région."
- "Un thème est essentiel pour nous : la suprématie de la personne sur tout autre paradigme politique. Il faut comprendre ce que cela signifie... Ce sont les hommes qui devraient s’adapter à l’économie et non l’inverse ? Nous disons que l’économie a pour rôle de faire vivre les gens et non uniquement de créer des richesses pour des actionnaires, que ceux-ci soient privés ou d’Etat... Nous sommes partisans d’un large développement d’une économie sociale ainsi que d’une économie de proximité. La question sociale est pour nous essentielle."
- "On ne peut défendre les droits de la personne humaine sans venir en aide aux plus pauvres. Depuis toujours un vaste réseau d’associations chrétiennes œuvre en faveur de la solidarité. Depuis trop longtemps les associations gèrent les conséquences sociales de politiques insensées. Aujourd’hui nous voulons agir en amont, nous voulons changer les politiques qui précipitent dans la rue tant de Français. Nous savons d’expérience que cela est possible. Nous sommes un mouvement issu de la société civile et proche d’elle. C’est pourquoi nous voulons lui donner la parole à travers une instance élue du monde associatif."
- "Nous vivons aujourd’hui une attaque inégalée contre la Vie. Quel que soit le lieu que nous regardons, ce que nous appelons la Culture de Mort détruit les personnes, les liens sociaux, le travail, la famille, le climat les sociétés et toute élévation de l’Homme. De nombreuses personnes se lèvent de tout côté pour combattre, en gens de bonne volonté, les conséquences souvent terribles de cette négation de la civilisation... Si nous étions une simple liste anti-avortement, nous tomberions dans un piège. Ce n’est pas seulement la mort de nos enfants que nous voulons éviter, c’est une forme de fin du monde, de retour à la loi de la jungle : un monde où la personne humaine s’efface pour devenir un individu préoccupé uniquement de son propre sort. La Vie est et sera le premier paradigme politique du XXIème siècle. Pour la première fois dans notre pays, un parti politique se donne pour but de faire tomber la culture de Mort, en la poussant à disparaître face au projet chrétien de Civilisation de l’Amour, proposé à tous."
- "Autour de nous 7 millions d’enfants en appellent à notre conscience. 7 millions de victimes en 35 ans. L’avortement est clairement un crime contre l’Humanité."
- "De même qu’on ne résout pas le problème du chômage en euthanasiant les chômeurs, de même on ne résout pas le problème des maternités précaires en tuant les enfants. La mort n’est jamais une solution à un problème social... Notre premier but consiste à rendre possible un véritable choix pour les femmes, car nous savons bien qu’une femme qui a vraiment le choix garde son enfant dans la grande majorité des cas."
- "Déjà en 2005 15,3 % des Françaises étaient opposées à l’avortement, ce nombre ne fait que grandir. Les jeunes sont de plus en plus nombreux à réaliser ce qu’est le monde qu’on leur a fait, et ils nous rejoignent. La Marche pour la Vie annuelle rassemble un tiers de moins de 30 ans, c’est là un fait nouveau."
- "La plupart des candidats parlent de primes de 20 Euro par ci, 30 Euro là-bas. Nous vous parlons de civilisation, de la crise de société, du vivre ensemble, d’économie, de solidarité, de sens. Nous ne sommes pas sur le même registre. Là où ces acteurs que l’on nomme politiques cherchent à vous vendre de l’image, nous voulons donner de l’espérance."

Et après quelques propositions et objectifs pour la région Ile-de-France, Axel conclut son exposé de façon solennelle:

- "Un vent nouveau se lève pour ceux qui croient en l’espérance chrétienne. Dans une société déboussolée par tant de progrès technologiques et de déstructurations sociales, politiques et personnelles, l’éternel besoin de sens et de vérité émerge dans le cœur des hommes. Après tant d’absence dans la vie publique et tant de tragédies dans notre pays, les Chrétiens sont de retour avec un projet et ce retour annonce un temps de paix pour tous les hommes de bonne volonté, croyants ou non croyants. Nous allons faire une chose nouvelle, nous allons vous conduire au large. A tous ceux qui souffrent, à tous ceux qui se battent pour la dignité de l’homme, je vous en fais la promesse : nous n’allons pas vous laisser tomber, nous serons votre voix et votre parole… Avec le pape Jean-Paul II… je fais cette prière: 'Que l’Esprit Saint renouvelle la face de la terre, de cette terre !' Aujourd’hui, c’est le retour du lien qui nous unit à Dieu, aujourd’hui c’est Noël en Ile de France."

Dernière recommandation: le 14 mars votez pour LA LISTE CHRETIENNE en Ile-de-France ! AMEN.
BP 70114, F-95210 St-Gratien, T/F/rép. 0134120268, amen-net@orange.fr , www.amen-net.org «


- O.A.M.D.G. -



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]