Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 46/2009 - BENEDICTION de l'orgue - ACHARNEMENT thérapeutique


BENEDICTION DE L’ORGUE (ru 14.11.2009). Le 7 novembre a eu lieu, en l’église St Nicolas du Chardonnet (Paris 5e), la bénédiction de l’orgue après sa complète restauration et restructuration qui s’est étalée sur 2 ans. L’orgue a été bénie par S. Exc. Mgr Fellay (FSSPX). Cette bénédiction solennelle comprenait le merveilleux ‘dialogue’ suivant, entre l’évêque et l’orgue, selon le « Livre des bénédictions de l’Eglise », dans son édition d’avant le Concile Vatican II :
« ORGANUM , sacrum instrumentum, - Patris laudes personabis, - Jesu Christi sacrificium decantabis, - Spiritum in terra et in caelis ubique diffusum invocabis.
Orgue, instrument sacré, - Tu entonneras les louanges du Père, - Tu chanteras le sacrifice de Jésus-Christ, - Tu évoqueras l’Esprit qui est partout, sur terre et dans le ciel.
(Courte réponse de l’orgue !)
ORGANUM, sacrum instrumentum, - Dei misericordiam et amorem et bonitatem manifestabis, - Angelorum gloriam celebrabis, - Ecclesiae universali lingua loqueris, - Sanctuarium jucundis canticis tuis implebis.
Orgue, instrument sacré , - Tu attesteras la miséricorde de Dieu, de son amour, sa bonté, - Tu célébreras la gloire des anges, - Tu parleras le langage universel de l’Eglise, - Tu empliras les sanctuaires de tes chants joyeux.
(Courte réponse de l’orgue !).
ORGANUM, sacrum instrumentum, - Lugentes in afflictione eorum consolaberis, - Orationes nostras ad Sanctam Mariam Dei Genitricem extolles, - Potentiam et majestatem trium Personarum Sanctissimae Trinitatis confiteberis.
Orgue, instrument sacré, - Tu consoleras les affligés, tous ceux qui sont dans la peine, - Tu élèveras notre prière jusqu’à Marie, la sainte Mère de Dieu, - Tu proclameras la puissance et la majesté des trois personnes de la Sainte Trinité. »
(Courte réponse de l’orgue !)

ACHARNEMENT THERAPEUTIQUE ? (ru 14.11.2009). En juin 2009, le tribunal administratif de Nîmes a condamné l’hôpital d’Orange en Vaucluse pour avoir sauvé la vie d’un enfant mort né. L’avocat des parents du bébé a réclamé 500.000 Euro d’indemnités, étant donné que l’enfant présente aujourd’hui des lourds handicaps physiques et mentaux. Les faits remontent au 14 décembre 2002 quand le bébé, dont le cœur battait à un rythme fortement ralenti avant la naissance, est né en état de mort apparente. L’équipe médicale a tenté une réanimation pendant 25 minutes, mais plus tard seulement le cœur du bébé a repris son activité, ce qui fait que son cerveau n’a pas été irrigué pendant ½ heure. Les parents reprochent aujourd’hui aux médecins une ‘obstination déraisonnable’. - Quoiqu’on en dise sur cette affaire, il est clair que, pour les parents, la vie en elle-même n’est plus la plus grande valeur, le plus grand cadeau de Dieu. Si l’enfant n’est pas comme ils pensent, c’est-à-dire beau et parfait, tous les moyens sont bons pour en tirer profit. Au Japon on a vu des cas où des parents ignobles ont poussé dans la rue leurs enfants sous les voitures pour toucher les indemnités d’assurance. Si des parents chrétiens savent que leur bébé à naître est trisomique, et s’ils préfèrent quand-même d’accueillir leur bébé plutôt que de l’avorter, il est désormais parfaitement possible que l’Etat porte plainte contre ces parents pour ‘acharnement idéologique’. C’est la logique du jugement de Nîmes. A terme, si l’on continue sur cette voie, l’amour des Chrétiens pour les pauvres, pour ceux qui pleurent, qui sont nus, qui souffrent, qui sont méprisés, selon les Béatitudes, sera mis au pilori comme sadisme malsain, exécrable et…punissable : la persécution des Chrétiens. Comment criaient-ils ? « Crucifie le ! »

- O.A.M.D.G. -



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]