Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 38/2009 - H1N1 PETARD MOUILLE; BILDERBERG


H1N1 PETARD MOUILLE (ru 21.9.09): La grippe H1N1, se révélant finalement moins grave que les grippes saisonnières, se dégonfle comme une baudruche. Maintenant il s'agit, pour les gouvernements, de sauver la face. Entre les meilleurs élèves de l'OMS - la France et les Etats Unis - seuls les Etats Unis l'ont déjà compris. La première livraison des 195 millions de doses de vaccin H1N1 commandées par les Etats Unis arrivera la 1ère semaine d'octobre : il s'agit de 3,4 millions de vaccins sous forme de SPRAY NASAL " MedImmune "! Un petit coup de spray, et hop ! c'est fait, et la face est sauvée : on a fait quelque chose contre 'la première pandémie du 21e siècle'... En France, par contre, le Gouvernement est en train de réquisitionner des centaines de gymnases et de salles de fête pour les transformer " pendant 4 mois en commençant fin octobre " en centres de vaccination H1N1 pour toute la population française, selon Mme Bachelot. En même temps elle annonce que les vaccins seront livrés " 2 millions doses par semaine ". Calculez : puisqu'elle a commandé 95 millions de doses, il faut donc 47,5 semaines pour les livraisons. Cela ne fait pas 4 mois, mais 11 mois ! Naturellement, elle ne peut pas l'avouer, car cela prouverait que sa vaccination se fera en grande partie bien après la 'pandémie'. Tout est bidon dans cette affaire : le vaccin est plus dangereux que la grippe elle-même (dangers des adjuvants mercure, aluminium, solvants etc., et surtout le mélange de différents types de grippe pouvant induire une mutation dangereuse) ; le planning de vaccination est incongru ; les nombres des malades sont faux (Mme Bachelot reconnaît qu'elle ne connaît que le chiffre des malades de 'grippe', sans avoir les moyens rapides de savoir s'il s'agit de la grippe saisonnière ou de la H1N1) ; le personnel médical refuse à 1/3 d'être vacciné (sondage de l'AP-HP - Assistance publique-Hôpitaux de Paris ; en USA se sont même 60% !); la liste Bachelot des personnes à vacciner 'en priorité' est douteuse sinon dangereuse, car elle comprend d'abord les femmes enceintes (pourtant elle exclut les bébés de 0 à 6 mois !), quand justement en USA on exclut surtout les femmes enceintes de la vaccination. Et tout ce cirque pour la modique somme de 1,3 milliards d'Euro pour l'achat des vaccins, plus 300 millions d'Euro pour payer le personnel vaccinateur embauché spécialement (puisque les services médicaux normaux sont court-circuités !), total 1,6 milliards de nos poches ! Avec cela on aurait pu instaurer par exemple le salaire de la mère au foyer, comme le jeune parti anti-avortement AMEN le postule : là on aurait fait davantage pour la nation qu'avec ce tintamarre H1N1. Et en prime, avec le salaire maternel on résoudrait le problème du chômage. Mais est-ce que ce gouvernement s'intéresse vraiment au 'bien commun', but final pour l'homme politique selon la Doctrine Sociale de l'Eglise ?

BILDERBERG (ru 21.9.09): Le groupe mondialiste Bilderberg réunit régulièrement quelques-uns des plus riches du monde : Bill Gates (chef de Microsoft, 28 milliards d'Euro), David Rockefeller Jr. (dynastie, 1,6 mia d'Euro), Warren Buffett (financier, 26 mia d'Euro), Georges Soros (financier, 8 mia d'Euro), Michael Bloomberg (maire de New York, 11 mia d'Euro), Ted Turner (tsar des media, 1,4 mia d'Euro), Oprah Winfrey (2 mia d'Euro) etc. Les milliardaires de ce monde sont en 2009 au nombre de 793 qui se partagent 1700 milliards d'Euro. La dernière fois que le gotha de ce beau monde - le groupe Bilderberg - s'est retrouvé, c'était le 24 mai 2009 à Athènes, une réunion secrète convoquée par Bill Gates " pour venir au secours des maux actuels du monde ". Il est vrai que ce groupe a fait des donations de 70 milliards d'Euro depuis 1996 et pèse ainsi sur les développements dans le monde. A Athènes chacun avait la parole pour 15 minutes pour parler de son projet favori. Au dîner ils ont cherché un " projet parapluie " qui servirait aux intérêts de tous. Bill Gates obtint le consensus général : il faut s'occuper du problème de la surpopulation, cause universelle des maux de la planète. Déjà en février il avait déclaré en Californie : " Les prévisions disent que la population mondiale montera jusqu'à 9,3 milliards (actuellement 6,6 milliards), mais avec des initiatives charitables (sic), tels que meilleurs 'soins pour la santé', nous pensons que nous (sic) pourrons limiter ce maximum à 8,3 milliards. " Ils ont convenu de se servir de réseaux indépendants des gouvernements, " car ceux-ci sont incapables de faire face au désastre que nous voyons tous venir ". On sait que dans le langage mondialiste l'expression 'soins de santé' inclut surtout l'avortement. Il y a trop de monde ? Il faut tuer ceux qui arrivent de trop. Les gouvernements, aux yeux des milliardaires, tuent déjà quelques-uns (avortement, euthanasie), mais ce n'est pas assez. Il faut tailler dans la masse. Par exemple vacciner tous avec un poison pour décimer l'humanité ? Ces Messieurs ne discutent pas ces projets avec de la haine pour l'humanité, au contraire, ces tueurs se croient les apôtres de la bienfaisance. Dans l'ancienne Russie, à table on laissait toujours une place " au Bon Dieu ", pour le pauvre qui frapperait à la porte. Aujourd'hui les mondialistes haïssent Dieu - et veulent tuer les nouveaux arrivants.



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]