Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 31/2009 - MONDE: vaccination universelle?


- MONDE (ru 3.8.2009): En prétextant la grippe H1N1, on veut nous imposer une vaccination générale dès l’automne 2009. Déjà dans notre dernière dépêche RU nous avons apporté plusieurs éléments qui font penser que cette ‘épidémie’ n’est finalement qu’une grippe banale, peut-être même moins dangereuse que les autres. Il s’en suit que les motifs pour la vaccination générale envisagée et programmée – la France a déjà passé commande ferme pour 94 millions de doses de vaccins ! – a des raisons autres que la lutte contre cette grippe. Madame le super-ministre Christine Lagarde vient de déclarer, face aux accusations que le gouvernement français aurait inutilement amplifié l’importance de cette grippe en annonçant la préparation d’une vaccination générale dès l’automne 2009, que le gouvernement français « ne pouvait que suivre les recommandations de l’OMS » (Organisation mondiale de la Santé). Quel aveu ! Comme si la France n’avait plus qu’à attendre les instructions du gouvernement mondial, les mains sur la couture du pantalon ! Quel intérêt a donc l’OMS – donc l’ONU - de pousser vers une telle vaccination générale ? Tout va actuellement vers l’établissement réel d’un gouvernement mondial, fruit logique du ‘nouvel ordre mondial’ à l’œuvre depuis une décennie dans le monde entier. On ne connaît pas exactement les instigateurs qui se tiennent dans l’ombre, probablement du côté des sociétés secrètes mondialistes, mais on sait que ce sont des tueurs. La preuve : 1,2 milliards de bébés avortés depuis 40 ans dans le monde, c’est-à-dire 20% de l’humanité, et cela continue à un rythme accéléré : 1 assassinat de bébé toutes les 3 secondes, quelque part dans le monde… Ces tueurs reculeront donc devant rien pour arriver à leurs buts. Il est évident que, pour que le gouvernement mondial puisse fonctionner rapidement, ils vont utiliser tous les moyens à leur disposition pour asservir l’humanité et en faire des esclaves dociles, y compris par des moyens douteux sinon liberticides. Un de ces moyens serait une vaccination universelle, non pas pour arrêter une maladie, mais pour tuer la liberté. On parlera donc en surface d’ ‘épidémie’, mais on s’occupera en réalité de la suppression de notre liberté humaine. Voici 2 systèmes techniques actuellement à disposition pour procéder à une telle vaccination générale liberticide :

1) on profite de cette vaccination pour implanter dans le corps humain un appareil minuscule de la taille d’une tête d’épingle appelé le RFID (radio frequency identification = identification par radiofréquence). Il consiste d’une puce (en anglais : chip) et d’un module antenne, normalement sans élément d’énergie. Les puces ont une mémoire pouvant emmagasiner un certain nombre d’informations venant de l’extérieur, et peuvent signaler ces données dès qu’elles sont sollicités par une source extérieure qui peut être un lecteur de badges ou… un satellite. Cette source extérieure donne en même temps l’énergie nécessaire à la puce pour mémoriser et communiquer. Le RFID – dont le coût est aujourd’hui à seulement 0,10 Euro - a été mis au point, depuis le dépôt du brevet en 1969 en USA (pour le comptage des locomotives…), en divers domaines pour faciliter la chaîne de fabrication, la gestion des stocks et d’autres fonctions, et est maintenant déjà couramment utilisé par exemple pour la traçabilité des bouteilles à gaz (air Liquide), le suivi des colis (Wal Mart), le suivi des vêtements de travail loués (Elis), l’identification des animaux en remplacement du tatouage (Ordicam), la gestion des livres de bibliothèques et l’identification des wagons à la SNCF. On comprend immédiatement l’intérêt que l’implantation d’un tel appareil dans chaque être humain signifierait : comptage (démographie), repérage local (nombre de participants à une manif), détection des naufragés ou disparus (en ce cas la puce agirait comme une ‘boîte noire’ équipant les avions), poursuite des gangsters, mais aussi suivi des déplacements de chaque individu sur demande, information sur la vie privée de tout un chacun : répartition des occupations de la journée, heures de sommeil, habitudes alimentaires, fréquentation de certains lieux, par exemple de certaines églises... Au-delà des applications commerciales, il est évident que cet appareil est le nec plus ultra pour les idéologues fanatiques du mondialisme et qu’ils cherchent l’occasion pratique pour le fixer sur - ou même de l’implanter dans - tous les êtres humains, si ceux-ci sont consentants ou non. Car comme signifié ci-dessus, ces gens-là ne prendront pas des gants pour opérer de telles intrusions dans la vie de tout un chacun, ayant l’habitude d’assassiner par millions les plus innocents d’entre nous, les enfants avant leur naissance.

- 2) Une technique encore beaucoup plus évoluée serait l’injection d’ADN artificiel (invisible à l’œil humain) dans l’homme, le transformant en bio-ordinateur. On sait que l’ADN est une forme de cristal liquide ou flexible, ce qui en fait tout naturellement une matière ‘transistor’ – ou ‘transponder’ comme disent les Anglais - qui peut agir comme stock d’informations et centre de communications. On sait que 90% de notre ADN humain « ne sert apparemment à rien » et représente donc un réservoir informatique immense. C’est cela ce que cette technique veut exploiter, en poussant les capacités du RFID décrit ci-dessus encore beaucoup plus loin. Tous les hommes deviendraient des ordinateurs ambulants, détectables par qui le veut ou par qui l’impose, totalement à leur insu car l’ADN fonctionne indépendamment de la conscience humaine. Les impulsions données de l’extérieur à ces ADN artificiels, communiquant avec l’ADN biologique de chaque être humain, pourraient être utilisées pour les diriger par un tiers, notamment par un pouvoir central, un ‘gouvernement mondial’, en suscitant des désirs, provoquant des colères, voire poussant à des émeutes et pourquoi pas au suicide. Des millions de transpondeurs de ce genre sont déjà en place dans le monde animalier, on n’attend qu’une occasion pour appliquer cette technique à l’homme lui-même, en mettant de côté les problèmes éthiques liés à une telle intervention par le simple fait de la garder secrète. La vaccination universelle serait le moyen presqu’idéal de procéder à cette mise en fiche de l’humanité, puisqu’elle permet de mettre au courant un minimum de personnes, en occurence seulement les quelques plus grands fabricants de vaccins dans le monde (Sanofi, GlaxoSmithKline, Novartis etc.). Les autres intermédiaires de l’opération, comme la ministre française Christine Lagarde et autres Hortefeux, obéiraient aveuglement sans poser de questions – voir ci-dessus -, donc sans nécessairement être au courant, ce qui ne les excuse pas mais facilite la procédure.

Nous en sommes là. Qu’est-ce qui se passera ? Il faudra rester très attentif, veiller sur son indépendance et son identité, regarder moins ou pas du tout la télé abrutissante et asservissante (on peut commencer par réduire ou annuler le son, ce qui augmente considérablement le pouvoir de discernement de chacun), bref mener une vie catholique et saine, garder la tête froide, faire confiance à Dieu et RESISTER aux sectaires du mondialisme athée. Surtout faudra-t-il se méfier à l’extrême de la vaccination générale annoncée pour l’automne en France et ailleurs. – (Pour approfondir, avec réserves: A. Givaudan « Les dossiers sur le Gouvernement Mondial » ; site Wikipédia sous ‘RFID’ ; conférence « LES VACCINS A VENIR » du Dr. Guy Londechamp du 10.2.1996 ; revue ‘VOTRE SANTE » août 2002 ; revue « Le Point » 9.6.2008 ; site « Science Actualités » du 3.8.2009).

- - O.A.M.D.G. - -

PS : Pendant les paisibles (?) jours d’été, n’oublions pas que SOS MAMANS (UNEC) reste à son poste, en parcourant les parcs publics, les trottoirs des villes notamment en région parisienne, sur la Côte-d’Azur, en Normandie, aux Benelux et en Géorgie…, pour aller à la rencontre des femmes et jeunes filles cenceintes, souvent mineures, qui pensent, le plus souvent acculées par leur entourage et des situations extrêmes, à faire avorter leur bébé, et parfois même à se suicider. Pour information, la caisse de SOS MAMANS est actuellement à moins 2306 Euro, donc déficitaire. Si vous pouvez les aider financièrement pendant l’été: SOS MAMANS (UNEC), BP 70114, F-95210 Saint-Gratien, T/F 0134120268, sosmamans@wanadoo.fr, www.radio-silence.tv



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]