Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU - PELE A PIED de Fatima en Russie (suite 8)


Pèlerinage à pied de Fatima en Russie – Journal de route, résumé du 29 janvier 2018

170907_Fatima_Roma.jpg 170907_Rome_Moscou.jpg

Fatima-Rome (2800 km), puis Rome-Moscou (3200 km) Parcouru à ce jour (Vienne): 4000 km !

- De Fatima à Moscou: Le pèlerin Jean Lescuyer interviewé par Radio Vatican !

Voici le texte paru début janvier 2018 sur le site de Radio Vatican (rebaptisé « Vatican News »), entretien réalisé par M. Xavier Sartre – Cité du Vatican) :

« Parti à pied depuis septembre 2017 de Fatima, au Portugal, le Français Jean Lescuyer, 78 ans, veut atteindre Moscou en passant par Saint-Pétersbourg.

Rencontre avec ce pèlerin unique.

La silhouette affutée, le regard déterminé, les mains longues, Jean Lescuyer, de son nom de pèlerin, ingénieur retraité de 78 ans, originaire du département du Tarn, dans le Sud-Ouest de la France, déplie son carnet du pèlerin. Il est couvert de tampons reçu depuis Fatima, au Portugal, qu’il a quitté le 13 septembre 2017. Il a déjà parcouru 2800 kilomètres à pied quand il arrive à Rome, à la mi-décembre.

Son objectif final est d’atteindre Moscou, en passant par Vienne et Saint-Pétersbourg...

Avec ce pèlerinage accompli à pied et sans assistance, sinon celle d’un téléphone portable, il veut rappeler à l’Église le vœu de la Vierge de lui consacrer la Russie comme elle l’avait confié aux petits bergers de Fatima, il y a cent ans.

Jean Lescuyer n’en est pas à son premier pèlerinage. Il s’est déjà rendu il y a près de vingt ans à pied à Jérusalem, via Rome, en partant de Lourdes. Il a fondé le pèlerinage Lourdes Cancer Espérance pour les malades du cancer. Accomplir ce périple n’est donc pas pour lui une aventure insurmontable.

De passage dans nos studios, il nous raconte son périple et la manière dont il le vit : http://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2018-01/de-fatima-a-moscou--le-pelerinage-de-jean-lescuyer.html » (interview audio).

- Le 11 janvier 2018 le pèlerin écrit :

J’étais, cette nuit, à Sankt Andrä, au Tyrol, dans un abris municipal pour pauvres (20 lits, 19 ronfleurs !). En route depuis de matin 6 h. - DEO GRATIAS !

- Le 14 janvier : A travers les Alpes autrichiennes

Mon parcours d’avant-hier m’avait conduit vers 19:00 H à Ludersdorf .Lors de l’approche j’apercevais deux églises. Je fais le tour de la 1°. Je me réjouis d’y voir plusieurs panneaux annonçant que Caritas était là.

J’ai négocié abruptement mais sans succès pendant un peu moins d’une heure. J’ai échoué. Il fallait mieux être Musulman sans papiers pour y avoir accès… ! J’ai entrepris de m’expliquer

.Au cours de ma conversation, le jeune homme auquel je parlais a appelé cinq fois son président pour valoriser ma légitimité. Le président ne s’est pas montré; il est resté sur son refus alors qu’il faisait « un temps à ne pas laisser un chien  dehors ».

Je me suis souvenu de la malheureuse affaire judiciaire que Louis Pauwels, il y a entre 20 et 30 ans, avait gagné contre les mêmes gens ! Ils avaient entrepris la déstabilisation stratégique de l’Afrique du Sud et, pour passer du dire au faire, ils expédiaient des armes en Angola et au Zimbabwe... dans des caisses de matériel médical.... sous bannières de La Croix Rouge ! Caritas dispose en effet d’une solide expérience dans l’ensemencement de manœuvres révolutionnaires. L’action chevaleresque de Pauwels l’avait pondérée. Nous observons que l’oubli de sa mort et du dernier rempart éthique qu’il constituait laisse aujourd’hui le champ libre aux ennemis de DIEU et de Son programme !

Comprenne qui voudras, le lien entre les 2 affaires ci-dessus ...

J’ai quitté Caritas pour aller prier dans l’autre église où après un concours béni de mon Ange gardien et un négoce survenu dans les toilettes publiques où j’envisageais finalement de passer la nuit, j’ai été accueilli par un jeune homme qui me laisse un souvenir magnifique de charité authentique même si Caritas n’est pas écris dans son patronyme. De plus, Il fut mon 8° co-pèlerin le lendemain qui était le jour de son anniversaire. 

Priez pour lui, je vous le demande.

- Le 15 janvier, Méditation dans les Alpes

Je médite sur mes fautes. Je prie DIEU de bien vouloir me pardonner.

Nous nous souvenons de Zachée.

Il voulait voir N.S. Jésus Christ. Il se dissimulait dans un arbre lors de Son passage.
Il était mal aimé car il taxait fiscalement les contribuables de son époque pour le compte des Romains !

"Lorsque Jésus fut proche de lui, Il leva les yeux et lui dit : „Zachée, hâte-toi de descendre, car il faut que je demeure aujourd’hui dans ta maison." 

Ce récit illustre la grandeur de l'amour de DIEU pour nous !

Le souverain des ROIS, éternel et tout puissant, dans Sa grande Miséricorde a penché son regard sur l’Humanité, et a envoyé Son Fils unique pour nous sauver.

Cependant, cette passion que Dieu éprouve pour l'Homme prend une autre dimension, lorsque nous considérons que JÉSUS Fils de Dieu, lève les yeux vers Zachée.

Que DIEU se penche vers nous est un grand acte d’amour. Mais lorsque Son CŒUR Sacré nous invite personnellement à  corriger nos défauts : Il fait un acte de Charité !

Il m’arrive, comme à beaucoup sans doute, de grimper à l’arbre de mes vanités : Je m’y installe et j’y trône iniquement, mal à  propos, injustement, comme Zachée !
Pourtant, JÉSUS, qui nous aime d’un amour sans fin, n’hésite pas à m’appeler, à nous interpeller pour nous dire avec la plus profonde affection : "Allons, viens, il faut que je demeure aujourd’hui dans ta maison !"

Jésus fait le premier pas vers nous, en nous interpellant. Mais c'est à moi, à nous de faire le suivant en descendant de l'arbre de nos fiertés et en Lui ouvrant notre porte pour qu’Il demeure en nous.

Parfois il faut baisser le regard et DESCENDRE pour voir Dieu, merci Zacharie !

Que Dieu nous bénisse.

180117_SrGrete2_UrsulinenKlagenfurt.jpg Sr Grete (Ursulines à Klagenfurt) accueille aimablement le pèlerin

- Paru le 14/1/2018 dans LOURDES-INFOS (www.lourdes-info.com):

« De Fatima à Moscou : le pèlerinage de Jean Lescuyer.

Sur Vatican News, médias du Vatican, un reportage est consacré à Jean Lescuyer, de son nom de pèlerin français de 78 ans, parti à pied depuis septembre 2017 de Fatima, au Portugal, et qui veut atteindre Moscou en passant par Saint-Pétersbourg.

Jean Lescuyer, Jean-Claude Bruel de sa vraie identité, n’est pas un inconnu à Lourdes et à Argelès-Gazost où il a vécu et exercé sa profession d’architecte-ingénieur durant de longues années, avant de se retirer dans le Tarn. Il n’en est pas à son premier pèlerinage. Il a fondé, avec Jacques Barzu et le regretté Jacques Abadie, le pèlerinage Lourdes Cancer Espérance qui se déroule à Lourdes tous les ans. Il y a une vingtaine d’années, il s’est rendu à pied de Lourdes à Jérusalem. Une démarche racontée dans un livre écrit en collaboration avec le journaliste Mehdi Benchelah, édité chez JC Lattès ‘Le pèlerin de Jérusalem’. »

- Le 19 janvier 2018, jour de l’arrivée à Vienne, le pèlerin écrit :

Chers Amis 

Le trés bon R.P. Andréas Hornig avait organisé ma dernière étape avant Vienne, à OBERWALTERSDORF, de la manière la plus charitable et missionnaire qu’il est possible de le réaliser. Il mérite la palme du meilleur Moissonneur de N.S.J.C. !

Mon étape d’aujourd’hui, l’arrivée à Vienne, fut mouvementée, bien qu’elle fut plus sereine que prévue.

Trouver l’adresse des « Petits Frères » à Vienne fut une épreuve car elle était approximative et, partant, introuvable !

Grâce aux informations reçues de nos amis viennois et malgré une panne énergétique, j’ai pu arriver et l’accueil fut très spontané ainsi que spécialement charitable.

Depuis, j’ai appris que Le Cardinal Schönborn est actuellement à Lourdes. Je voudrais approcher le cardinal afin de l’informer au sujet de mes actions à Lourdes et de lui parler de Fatima, Rome, Vienne, Saint Pétersbourg, Moscou, ainsi que Lui demander de nous faire recevoir par le plus zélé de ses collaborateurs…

Je vais à la chapelle réciter le Rosaire, ainsi que prier les Vêpres.

J’assisterai à La Messe à 18:00 H.

Que DIEU bénisse vos familles et qu’il vienne au secours de la Catholicité éprouvée !

A tous je présente mes hommages et mes amicales salutations.

180120_GlorietteWien.jpg « Gloriette », Jardins du Palais Schönbrunn à Vienne

- Le 24 janvier: Rapport de la correspondante de l’UNEC à Vienne, Mme Traudl Wally :

« Chers amis de l’UNEC,

Le passage du pèlerin à Vienne s'est très bien passé.

Voici comment son séjour ici s’est déroulé :

Vendredi 19/1: arrivée à Vienne et hébergement chez les Frères de l'Agneau qui sont de véritables trésors! Je crois que M. Bruel s'y est senti à l'aise, après tant d’épreuves.

Samedi 20/1- journée chez les Frères, rencontre avec des Iraniens, Syriens et Irakiens...

Dimanche 21/1 - nous nous sommes rencontrés à 11h à la cathédrale, à « la messe latine », puis journée chez nous ; départ sur les chapeaux de roues pour arriver à l'heure à l’hôtel monastique Stephanushaus qui ferme ses portes à 21 heures!

Lundi 22/1: visite de la cathédrale St Etienne (« Steffel »), puis église des Franciscains (dans la cathédrale et chez les Franciscains il y a des images ou statues miraculeuses --- qui ont pleuré en 1696 et en 2017!), visite de l’église St. Pierre – N.D. du Bon Conseil, visite de l'église St. Charles qui est en rénovation jusque mars ... malheureusement, puis retour chez les Frères.

Mardi 23/1: rencontre avec le P. Hornig (qui avait hébergé M. Bruel à Oberwaltersdorf...) et visite guidée (en français) à l’abbaye de Heiligenkreuz, déjeuner au "château de chasse" de Mayerling, visite de l'église et des salles commémoratives de Mayerling (haut lieu de la tragédie des Habsbourg, lieu de l'ASSASSINAT de Rodolphe!). Retour à Heiligenkreuz, café dans le Klostergasthof, vers 17 h retour à Vienne en voiture et grande messe chantée (de Wolfgang Amadeus Mozart) à la Curhauskapelle à l'occasion de la fête patronale, retour au Stephanushaus.

Mercredi: 24/1 Adieux poignants au CAT (City Airport Train) – pour son retour en avion à Toulouse.

En France le pèlerin va soigner ses pieds fatigués durant ces 3 mois d'hiver. Je l’ai invité à revenir à Vienne avec le pèlerinage UNEC en fin avril 2018, après la fonte des neiges à l’est, pour continuer son chemin à partir de Vienne. Les 40 pèlerins de l’UNEC pourraient marcher les premiers km avec lui, pour l’aider et conforter à porter le message salutaire de Notre Dame de Fatima vers la Sainte Russie… »

Epilogue :

A Vienne et en Russie plusieurs pistes sont mobilisées pour préparer la venue du pèlerin, qui par ce pèlerinage ne remplit pas seulement un vœu personnel, mais qui porte en réalité un grave message de la Sainte Vierge elle-même. Il faut que, après 100 ans d’attente pusillanime de l’Eglise, son mandat aux 3 enfants de Fatima soit enfin accompli, afin que la Russie puisse remplir sa mission dans le plan de salut de Dieu, et cela par sa consécration à son Cœur Immaculé par le pape. C’est Elle, Notre Dame et notre Reine, qui le veut ainsi.

Cela ne concerne donc pas seulement « le pape avec tous les évêques », mais aussi et surtout LA SAINTE RUSSIE.

Que la T.S. Vierge Marie veille sur ce pertinent pèlerinage afin qu’il porte fruit ! Profitons de ces rapports de pèlerinage pour prier dans cette intention avec notre courageux pèlerin !

UnP__l__.jpg



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]