Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 27+28+29/2016 - FATIMA, URGENCE !


RU (UNEC), N° 27+28+29/2016

BP 70114, F-95210 Saint-Gratien, Tél./FAX/Rép. 0134120268, unec@wanadoo.frwww.radio-silence.tv

Fatima_photoTimbre170108.jpgTimbre-poste UNEC pour le centenaire


FATIMA – URGENT !


Veuillez s.v.p. trouver ci-dessous une lettre écrite par Mme Caroline de Villiers au Saint Père, à cosigner. Compte tenu de l’importance apocalyptique de la chose – « Fatima, ce n’est pas fini ! » nous a prévenu récemment Mgr Fellay (FSSPX) - , nous vous encourageons tous à co-signer cette lettre, préférablement avec votre titre de fonction ou de métier.

Il faut faire vite, car la collecte des signatures se terminera normalement le 15 janvier. Il suffit d’écrire un email à Mme de Villiers (fatimaletter@yahoo.com) en donnant votre accord pour co-signature au-dessous de cette lettre.

L’UNEC s’engage fortement en la matière. Nous avons édité un timbre-poste spécial pour le centenaire en 2017 des apparitions de la Très Sainte Vierge à Fatima (timbres toujours disponibles à notre secrétariat pour 2 E/timbre), et nous proposons actuellement un pèlerinage du 10 au 16 octobre 2017, pour être sur place le 13 octobre, jour de la dernière apparition de Notre Dame à Fatima (on peut trouver plus de détails sur ce pèlerinage sur notre site UNEC www.radio-silence.tv).

Voici donc le texte de la lettre à co-signer :

« Paris, le 1er janvier 2017, en la fête de Sainte Marie Mère de Dieu.

Très Saint-Père,

Au cours de cette année 2017, l’Eglise célébrera avec joie et espérance le centenaire des apparitions de Fatima, que vous présiderez les 12 et 13 mai prochains.

Le message de Notre Dame de Fatima, transmis par sœur Lucie, contenait notamment une demande de consécration de la Russie à son Cœur Immaculé par un acte solennel et public du chef de l’Eglise et de tous les évêques du monde, ainsi que la confession et communion réparatrice des premiers samedis du mois. Dans son message du 13 juillet 1917, la sainte Vierge promettait deux bienfaits liés à cet acte de consécration : la conversion (à Dieu) de la Russie, et un certain temps de paix dans le monde. Dans le cas contraire, Sœur Lucie révélait ceci : « La Très Sainte Vierge, plusieurs fois, aussi bien à mes cousins François et Jacinthe qu’à moi-même, nous a dit que la Russie sera l’instrument du châtiment de Dieu sur le monde entier si nous n’obtenons pas auparavant sa conversion ».

Or, depuis 1917, aucun de vos prédécesseurs n’a pu accomplir cette demande dans les conditions précises demandées par Notre Dame de Fatima, à savoir une consécration à la fois exclusive, explicite, officielle et collégiale de la Russie. L’extension du communisme athée dans ce pays et dans le monde en était devenue l’obstacle diplomatique majeur. Notre pape Pie XII consacra le genre humain au Cœur Immaculé de Marie le 31 octobre 1942, qu’il renouvela le 8 décembre de la même année, et formula la consécration des « peuples de la Russie » dans la lettre apostolique « Sacro Vergente Anno » du 7 juillet 1952, mais sans y associer les évêques. Notre pape Paul VI fit remettre le genre humain au Cœur Immaculé de Marie, au cours du Concile Vatican II, le 21 novembre 1964, mais sans mentionner la Russie. Saint Jean-Paul II fit quant à lui plusieurs actes d’offrande du monde au Cœur Immaculé de Marie. Les premiers eurent lieu sans collégialité le 8 décembre 1981 et le 13 mai 1982, et lors du synode des évêques, le 16 octobre 1983. Le principal, fait à Rome le 25 mars 1984, était cette fois accompli en union avec tous les évêques et le texte citait « d'une manière spéciale les hommes et les nations qui ont particulièrement besoin de cette offrande et de cette consécration », mais sans mention explicite de la Russie.

Les fruits de ces actes répétés furent pourtant visibles au regard de l’Histoire avec l’enclenchement de la fin de la seconde guerre mondiale, la chute du mur de Berlin en 1989, la fin de la persécution religieuse en Russie et la résurrection des églises gréco-catholiques et orthodoxes. C’est pourquoi le pape Jean-Paul II renouvela en action de grâce à Fatima sa consécration des peuples au Cœur Immaculé de Marie, le 13 mai 1991.

Vous-même, Très Saint-Père, avez réitéré l’offrande du monde au Cœur Immaculé de Marie le 13 octobre 2013, dans une période incertaine de guerres et de persécutions au MoyenOrient, mais de rapprochement de l’Eglise catholique avec la Russie. Aussi, une nouvelle consécration explicite, collégiale et oecuménique de la Russie avec les représentants de l’Eglise orthodoxe, au cours de l’année 2017, pourrait s’inscrire dans cette volonté de renouvellement des grâces nécessaires à la paix du monde et au nouveau rayonnement chrétien de la Russie. Le président Vladimir Poutine, qui œuvre au renouveau spirituel de son pays, pourrait, s’il le souhaite, s’y joindre en tant que représentant du pouvoir temporel de la Russie. Vos gestes personnels de paix et d’unité avec l’Eglise orthodoxe, qui s’expriment notamment dans la recherche d'une date commune pour fêter Pâques et dont nous vous sommes reconnaissants, y trouveraient leur prolongement naturel. L’Europe chrétienne respirerait enfin de ses deux poumons, sous la bienveillante protection de la «Theotokos », si vénérée en Russie.

Très Saint-Père, comme Catholiques et Orthodoxes attachés à la « Sainte Russie » si chère à la Sainte Vierge, nous vous implorons d’accomplir, en cette année décisive du centenaire des apparitions de Fatima, la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie en union avec tous vos évêques et les représentants de l’Eglise orthodoxe russe. « Que tous soient un », disait Notre Seigneur Jésus-Christ.

Rappelons-nous encore cette phrase de Notre Dame de Fatima : « A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira et il sera donné au monde un certain temps de paix. »

Nous prions pour que tous les obstacles à cette nouvelle consécration de la Russie soient levés et pour que vous puissiez l’accomplir pleinement.

Vous confiant à Notre Dame de Fatima, nous avons l’honneur d’être avec le plus profond respect, Très Saint-Père, vos très humbles et dévoués serviteurs.

Les signataires :

Caroline de Villiers,

……………., ………………, ………………, ………………., »

Attention, Mme Caroline de Villiers, auteur du projet de lettre au pape au sujet de FATIMA (cf. notre RU d'hier), vient de nous signaler ceci:
1) ne pourront désormais co-signer que des personnes avec un statut (par ex.: Winfried Wuermeling, secr. gén. de l'Union des Nations de l'Europe Chrétienne), car il ne s'agit pas d'une pétition populaire au pape, mais d'une lettre co-signée pondérée;
2) pour donner votre accord éventuel de co-signature, utilisez s.v.p. comme adresse email fatimaletter@yahoo.com (et non pas l'adresse personnelle de Mme Caroline de Villiers);
3) fin de la collecte des co-signatures: le 15 janvier 2017.
Excusez s.v.p. ces modifications,
W.W.

RU (UNEC)

ND151231_c.jpg

Icône N.D. de Vladimir

(également disponible en timbre-poste chez l’UNEC)



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]