Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 08/2015 - POUTINE


UNEC_sur_l____le_russe_Valamo_2002.jpg Vir__eStP__ters_6.jpg

Photos : UNEC (à g. : l’Unec à Valamo, à dr. : UAZ)

POUTINE (ru, 17 mars 2015) – Par suite à notre dernier RU sur Kiev, nous avons eu quelques désabonnements, ce qui, selon notre feu ami Serge de Beketch, est le signe qu’on a touché un point essentiel. (Il a dit exactement ceci : « Si je n’ai pas des désabonnements après un article ou une émission, je me dis que j’ai tourné en rond »). Reparlons un peu de Poutine.

D’abord il faut dire que W.W., le rédacteur de notre dernier RU, était une douzaine de fois en Russie et en Ukraine, entre autre pour faire une recherche locale sur la religiosité de Poutine. Ceci l’a amené par exemple jusqu’au monastère sur l’île de Valamo sur le lac Ladoga, une sorte de Lourdes pour les Orthodoxes. L’abbé du monastère l’a très bien reçu et renseigné. Il lui a montré par exemple la cellule de Poutine où celui-ci fait chaque année sa retraite spirituelle, au milieu du monastère. Il lui a aussi expliqué que la mère de Poutine est toujours restée croyante, qu’elle a toujours gardé ses icônes dans sa demeure au pied desquelles le petit Vladimir a grandi, qu’elle a mis, lors du baptême de Vladimir, une médaille de la Ste Vierge autour de son cou qu’il n’aurait jamais quittée pendant toute sa vie, jusqu’aujourd’hui. (On sait que la Sainte Vierge ne délaisse jamais ceux qui l’honorent.) Notre rédacteur a su aussi que Poutine est lié d’amitié avec le patriarche de toute la Russie, aussi bien l’ancien (Alexis II) que le nouveau (Cyrille). Il a su que Poutine fait des appels très croyants sur la télé en exhortant ses compatriotes à ne pas perdre leur religiosité, et surtout à ne pas détruire la Russie par l’avortement comme tant d’autres pays. Il a su qu’il attribue une prime de 9.200 Euro pour chaque 2ème enfant (et suivant) qui naît. Tout cela nous plaît énormément.

Notre rédacteur a également pu visiter en audience privée trois patriarches orthodoxes pour savoir plus: les patriarches Filaret (Kiev), Ilja II (Tbilissi) et Mesrob II (Istanbul).

Son opinion au sujet de la religiosité de Poutine est donc fondée, dans la mesure où c’est possible à un rédacteur déjà âgé de bientôt 78 ans. La même chose vaut pour son opinion négative sur l’Union Européenne, mais positive pour une Europe chrétienne à (re)bâtir.

Revenons à cette prime de naissance initiée par Poutine. Voici quelques détails :

Poutine a mis en place en 2006 un plan d’action publique destiné à soutenir les familles et à stimuler la natalité. La mesure-phare de ce programme est un « capital maternité » s’élevant à 9200 Euro (365.000 Roubles) attribué à chaque naissance à partir du 2ème enfant. Ceci se passe dans un pays où le salaire moyen est de 700 Euro environ. Par comparaison, en France les Allocations Familiales attribuent une prime de naissance de 923 Euro, donc un dixième de celle de Poutine. L’effort budgétaire obtenu par Poutine porte ses fruits. En effet, le nombre des naissances a dépassé celui des décès en 2013 pour la première fois depuis 1991. Le taux de fécondité est, quant à lui, passé de 1,17 enfants par femme en 1999 à 1,69 en 2012. Certains gouvernements locaux, sous l’impulsion de Poutine, y rajoutent encore. Ainsi la région d’Oulianovsk organise chaque année un « concours de bébés patriotes » : les enfants nés le jour de la fête nationale, le 12 juin, font gagner à leur famille une UAZ Patriot, voiture tout-terrain russe. Le 12 septembre est dès lors devenu dans cette région « le jour de conception », bien sûr 9 mois avant la fête nationale. On voit bien, nous sommes dans une logique pro-Vie. Que les croque-morts de l’Union Européenne écoutent !



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]