Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 04+05/2015 - PARLONS DES REFUGIES


EMIGRATION_e_1.jpg

PARLONS DES REFUGIES (ru ; 26 février 2015). - Les évêques catholiques allemands, rassemblés cette semaine à Hildesheim pour leur réunion du printemps, ont interpelé ce mercredi 25 février les autorités de l’Union Européenne à revoir leur politique d’immigration concernant les réfugiés arrivant par la Méditerranée. Le chef de la commission épiscopale pour les migrants, Mgr Norbert Trelle, évêque de Hildesheim, allait jusqu’à exiger que l’Union Européenne fasse du sauvetage des réfugiés sur la Méditerranée l’objectif central de la mission « Triton » de l’agence européenne Frontex pour la protection des frontières. Pour ces réfugiés, déclara-t-il, il faudra trouver des chemins d’accès sûrs.

Bien sûr, les évêques se déclarent « inquiets » face à « la montée de la xénophobie et du racisme en Allemagne ». Ils se sont dit particulièrement concernés par le phénomène Pegida, avec ses manifestations de masse à Dresde et ailleurs, où ils voient une « radicalisation vers la droite ». Selon ces évêques, la « démocratie participative » serait en danger…Concernant l’Etat Islamique (Daech), ils ont prôné qu’on les « repousse et désactive ».

Quelques questions s’imposent:

1) - Aucun mot des évêques pour que les réfugiés chrétiens restent chez eux, comme les patriarches de l’Orient l’exigent sans résultat.

2)-  En Allemagne, pendant la dernière guerre sous les bombardements alliés, est-ce que les Allemands ont fui leur pays en ruines ? Non, ils sont restés, et ils ont courageusement reconstruit leur pays après la guerre.

3) - Pour l’Etat Islamique les évêques allemands sont sans pitié : il faut les « repousser et désactiver ». Mais pour les réfugiés qui viennent sans Visa dans nos pays en violant toutes les règles internationales, ils débordent de charité. Où est le sens de la justice de ces évêques ? Se réduirait-elle au sentimentalisme ?

4) - Mgr Trelle exige qu’on fasse « des chemins d’accès sûrs » aux réfugiés arrivant par la Méditerranée. Ces évêques pensent apparemment à une ligne de bateaux payés par l’Union Européenne qui prend régulièrement les réfugiés sur les côtes de l’Afrique du nord et les amène en toute sécurité vers L’Espagne, l’Italie et la France ? Mais est-ce qu’ils se rendent compte qu’il y a des millions de personnes de l’autre côté de la Méditerranée qui n’attendent que cela et se jetteraient sur ces bateaux  pour arriver enfin dans l’Eldorado européen ?

5)-  Et pourquoi pas faire pareil par exemple pour les pauvres casseurs qui risquent leur vie en attaquant les banques ? Ces évêques demanderaient-ils, pour eux aussi, une protection renforcée pendant leur casses ? Des outils plus performants pour leur permettre de finir leur travail plus vite et éviter les « catastrophes » (intervention de la police) ?

6) - Et enfin, la protection de la famille, y compris la grande famille que représente chaque peuple, est-ce que les évêques en parlent ? Face non pas à quelques réfugiés isolés, mais au danger d’une véritable invasion, ne faut-il pas que l’Eglise défende la famille, appelle à la résistance, suscite de l’héroïsme, comme le cardinal Mindszenty l’a fait au risque de sa vie ?

7) -  Et finalement concernant l’Islam, la religion de la majorité des « réfugiés » actuels, où est le courage des évêques pour défendre la chrétienté de l’Europe ? On dirait que les évêques catholiques ont déjà abandonné toute résistance. Non seulement ils se rendent sans combat aux assaillants musulmans, mais ils leur pavent la route.

Heureusement il n’y a dans l’Eglise pas seulement quelques évêques prônant « la démocratie participative », mais aussi beaucoup de fidèles défendant le christianisme, s’il le faut jusqu’au martyre pour le Christ, comme on le voit dans l’actualité. On en est là. Que Dieu nous garde !

- A.M.D.G.  –



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]