Rechercher :



LES R.U.




Les RU en Français


Imprimer

RU 15/2014 - CELA DEVAIT ARRIVER


RU 15/2014 DEPECHE HEBDOMADAIRE DE NOUVELLES CHRETIENNES

« RU », le service de presse du réseau UNEC, BP 70114, F-95210 St-Gratien

Rép./Fax 01 34 12 02 68 – unec@wanadoo.frwww.radio-silence.tv

RU10_2014.jpg

CE QUI DEVAIT ARRIVER (ru, 17 avril 2014)

    L’AGRIF rapporte dans son numéro du 14 avril que Stéphane Ravier, nouveau maire FN dans le 7ème secteur de Marseille, n’a pu empêcher que son adjointe, Mme Evelyne Bettuzi, ait « uni » en « mariage » deux hommes quinquagénaires, Jacky et David, au retour de leur « mariage de noces » en Chine. L’AGRIF ajoute que Mme Bettuzi a cru bon d’ajouter à ses félicitations que « personnellement » elle ne souhaitait pas « que l’on revienne sur le mariage pour tous ».

    Voilà où a mené l’immense effort des millions dans la rue, dans un cul-de-sac ! « Je n’ai fait que mon devoir », s’excuse Mme Bettuzi. Le pire c’est que tout ceci était parfaitement prévisible, la loi de la République, depuis Jacques Chirac, « primant sur tout ».

Tout cela est parfaitement non-chrétien, voire anti-chrétien, pour ne pas dire fanatiquement morbide car à l’opposé de la loi naturelle inscrite par le Créateur dans tout cœur humain. Et, selon Benoît XVI, toute loi qui n’est pas conforme à la loi naturelle, est nulle et non-avenue, n’ayant de ce fait plus aucune légitimité.

    Bien sûr, la municipalité FN savait parfaitement qu’en refusant de « célébrer » ce mariage elle irait dans le mur, c’est-à-dire à terme à la destitution pure et simple du nouveau maire par les organes de l’Etat. La fête n’aurait pas duré longtemps.

Mais on le savait d’avance, tout cela. Pourquoi ont-ils foncé dans le mur ? Pour perpétrer l’abomination comme tous les autres ? Pour former, comme dit Bernard Antony, un UMPSFN parfaitement coulé dans les lois iniques de la République?

Tout cela est indigne d’un Chrétien.

    La manif pour tous, à l’origine une bonne mobilisation, n’était qu’une monstrueuse manipulation, menant droit dans le mur des centaines de milliers de bonnes familles catholiques françaises mobilisées pour rien. La montagne a accouché d’une souris.

Les organisateurs ont oublié deux choses essentielles :

1. Les manifestations de rue, même massives, font rire les puissants dans leurs palais dorés puisqu’elles ne changent strictement rien au niveau des corps législatifs ;

2. Seul un parti à 100% catholique, sans aucun compromis, arrachant un par un les fauteuils des instances législatives, sera capable d’infléchir à terme la course démoniaque actuelle de la République.

    Bâtir et faire réussir un tel parti – puisqu’il n’existe pas – est un travail gigantesque demandant des décennies d’efforts aux Catholiques. Est-ce une raison pour refuser de le faire ? Devenons-nous coupables devant l’histoire du Royaume de Dieu ?

Les élections européennes sont imminentes. Comme toujours les bons Catholiques se demandent pour qui voter, sans trouver une bonne réponse, car toute proposition politique actuellement existante est bourrée de compromis. La moitié des Catholiques en France, désabusés, ont déjà abandonné la pratique des élections.

    Aux dernières élections européennes un petit parti – à 100% catholique - s’était formé sous le nom « liste chrétienne » (composée d’AMEN et de SOLIDARITE), et a recueilli des petits pourcentages appréciables pour un premier test, après une campagne électorale menée par seulement une poignée de militants. Du premier abord, sans grands discours ni manifestations onéreuses, des Catholiques ont reconnu leur parti, certains se sont même résolus à voter de nouveau après des décennies d’abstinence électorale. La vérité sans compromis ne trompe personne, et en France il y a encore assez de baptisés (70%) pour reconnaître la vérité. Le réservoir catholique en France est immense, il suffit d’y puiser, mais non pas à l’aide d’une poignée de militants, mais avec l’effort d’un grande association existante. Pourquoi Civitas ne fonde-t-elle pas un tel parti ? Chaque jour qui passe sans le faire, est une perte regrettable, un gâchis. « Le Royaume de Dieu presse », lisons nous dans l’Evangile.

-  O.A.M.D.G.  -



Retour à la liste des RU

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]