Rechercher :



AMEN



Imprimer

Un ami: étudier d'abord l'histoire


Courriel du 14.7.2007

De CL

A UNEC

Sujet : nouveau parti ?

 

Chers amis,

            Votre message n'a pas été oublié, mais il nécessite un peu de réflexion! Vaste programme.

            Je trouve intéressant que l'initiative vienne de gens qu’on ne pourra pas taxer d'ambition personnelle.

            Comme le disait le Comte de Chambord, "les institutions corrompent les hommes", il ne faut pas se précipiter à faire un parti qui sera marginal, au début; sera marginalisé par ses adversaires s'il réussit, et surtout l'occasion de divisions par nature, ce qui est le contraire du but recherché.

            L'exemple du Front National, marginalisé à trente ans en 2002 après son succès, détruit par les luttes de successions en 1997 et 2007, est là pour le montrer. On peut en dire d'ailleurs autant du PS, du PC et de bien d'autres et il faut comprendre comment ils revivent  de leurs cendres.

            Le but que vous recherchez est plus haut. Donc il faut autre chose. L'exemple de Villiers, qui est un brave type, malgré ses défauts et non un professionnel du système, le démontre aussi. D'ailleurs, bien souvent, quand on discute avec des politiques "officiels" on s'aperçoit que ce sont plutôt de bons gars mais le système les oblige à jouer une comédie infecte qui finit par les détruire personnellement, familialement etc...sous les exacerbations des trois concupiscences. La démocratie s'engendre dans la corruption, le vice et le sang.

            Il faut autre chose. Et l'exemple de Villiers et surtout celui de Le Pen montrent que des choses sont possibles pour ralentir la décadence, montrer l'écart entre le monde réel et le système politique tel qu'il (ne) fonctionne (pas).

            Donc, je suis d'accord pour ce type de réflexion devant déboucher sur des actions concrètes plus larges et coordonnées avec les autres pays, sur la base des principes que vous indiquez. La Providence nous dira comment faire mais je ne suis pas sûr du tout que ce soit un

parti politique. Mais il faut voir plus concret que la Cité Catholique qui a été un échec car elle a transformé le message chrétien en idéologie supplémentaire, ni comme l'Action Catholique qui, préoccupée de résultats concrets, a fini par oublier le surnaturel. Sans doute les Vendéens et les Cristeros ont-ils souffert d'un écart trop grand entre le pur surnaturel et le militaire qui est l'action concrète des désespérés. Il faudrait une sorte de coordination d'actions dans un premier temps qui garde l'équilibre entre ces écueils. Nous sommes dans l'unique vraie religion car c'est la seule où Dieu s'est incarné et nous invite, êtres de chair, à nous surnaturaliser sans nous désincarner.

            D'ailleurs commencer par étudier les causes des échecs de toutes les initiatives depuis 200 ans, pour ne par dire depuis Luther peut être déjà une bonne occasion très pragmatique de se connaître et travailler ensemble avant d'entrevoir des actions à mener. Il faut aussi garder ce qui se fait car c'est un tout. On ne supprimera l'avortement que si on le remplace par des solutions viables pour les familles même non chrétiennes de nos pays.

Bien amicalement à vous tous,

CL



Retour à la liste pec

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]