Rechercher :



AMEN



Imprimer

Situation BELGIQUE et FRANCE


Courriel de AE (Belgique), du 22.6.2007 :

A UNEC

Sujet : « à toutes les têtes pensantes ! »

 

 

Bonjour !

 

Bien entendu, j'ai pris connaissance de votre note en vue de faire face aux échéances électorales européennes de 2009.

Je dois avouer que j'y réfléchisssais également avec divers amis de la Tradition.

 

Il est légitime de songer à la façon pour les Catholiques et patriotes de se préparer aux échéances futures.

 

En l'absence de mouvements politiques authentiquement catholiques (ou soucieux de l'ordre naturel), ce constat vaut pour différents pays européens. Et certainement pour la Belgique, particulièrement du côté francophone.

 

Par contre, je pense que le terme "parti" est mal choisi et suscite la division.

Il faudrait privilégier une structure plus naturelle, me semble-t-il.

Je songe à une façon de liguer notamment le tissu associatif afin de participer aux scrutins électoraux.

 

L'échéance de 2009 est à ce titre importante puisqu'elle permet avec peu de candidats de se faire connaître dans toute la France (et idem pour la Belgique).

Cette élection du parlement européen nous concerne directement puisqu'elle englobe un choix de civilisation. La question de l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne ? Les compétences et les choix du parlement européen en matière d'éthique et de politique familiale, ou encore d'immigration ? Autant de matières pour lesquelles nous offrons une réponse bien spécifique.

 

Ce ne sera pas facile. Il faut une doctrine claire, de façon à éviter les

errances futures. Il faut parvenir à confédérer de nombreux groupes - avec

des chefs aux personnalités parfois rivales - derrière un même projet d'ordre

chrétien. Il faut ensuite, si le projet avance, dégager des fonds importants

pour mener une campagne intelligente.

 

Il faut enfin, et ce n'est pas le moindre des détails, voire émerger un leader.

… Certes, c'est une méthode bien diplomatique, pour éviter que les différents chefs français, dans un élan gaulois, ne se chamaillent, de leur proposer éventuellement un « coordinateur » issu d'une petite nation. Laissons la Providence désigner son choix.

 

Entre temps, il faut clarifier les idées.

Amicalement et en union de prières.

 

A.E.

 

 

A.E. ajoute par courriel du 26.6.2007 ceci:

 

A noter, à propos du communiqué UNEC… qu'il n'y a pas de parti authentiquement catholique en Belgique. Du côté flamand,

le Vlaams Belang ne désire pas assumer un tel héritage et adopte de plus en plus des sorties décevantes en matière éthique semblables à celles de certains FN en France. Du côté francophone, il y a un CDF au score groupusculaire - 0,20% - qui se veut démocrate-chrétien et pas du tout à droite. Quant au CD&V du probable futur Premier Ministre, il n'a de chrétien que le nom et a voté en son temps le mariage homo. De même, il refuse de reconnaître le génocide arménien, cherchant à récolter les voix des Turcs de

Belgique et ayant en ce but un candidat musulman mis en avant.

 

 



Retour à la liste pec

[UNEC] [LES R.U.] [PELERINAGES] [COSTA/COELI] [SOS MAMANS] [AMEN] [DIVERS]